Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

MONSIEUR MACRON, LE SERVICE PUBLIC N'A PAS POUR VOCATION D'ETRE CONFIE AUX INTERETS PRIVES !
20 h 
Le régime Macron autorise un plan de licenciement des soignants pour accélérer la destruction des hôpitaux publics !
Le 9 janvier 1986, le gouvernement socialiste de Laurent FABIUS promulguait la loi dite de “rénovation” de la fonction publique hospitalière. Cette loi prévoyait par ses articles 92, 93 et 94 qu’un fonctionnaire hospitalier dont le poste est supprimé, pouvait être licencié.
À l’époque la lutte des personnels avait fait reculer le gouvernement qui n’avait pas pris les décrets d’application nécessaires pour l’entrée en vigueur de cette mesure.
En 1998, le gouvernement « socialiste » de JOSPIN avait à nouveau tenté de mettre la loi en application par un décret… mais un mouvement de lutte des personnels de santé l’avait mis en échec....
Le projet de loi scélérat, vieux de 34 ans, revient à la surface…En effet, le ministre de la Santé, Olivier Véran, sort le 3 septembre dernier un décret pour permettre l’application de la loi de licenciement des personnels de santé dont le poste serait supprimé…

Note d'Yvan Balchoy

On dit souvent qu'une fois élu, le Président de la République devient celui de tous les français. Manifestement tel n'est pas le cas de monsieur Macron qui par exemple ne clomprend pas l'exaspération des cheminots alors qu'il a déconsolidé leur statut. Vouloir s'en prendre au statut des soignants à l'époquie du Covid19, c'est plus qu'une erreur, c'est une faute, un délit ou pire contre la république. Je dloute qu'un ministre le sanctionnera pour cela. Aux citolyens français, conscients de touit l'apport du personnel de santé depuis l'épidémie de réagir en cessant de porter leur voix à un parti qjui ramène  peu à peu la France aux injustice du XIX èùe siècle tout en parlant faussement de marche en avant. (YB)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article