Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

01-08-20- CPAS DE NAMUR LE GOUVERNEMENT WALLON PERSEVERE DANS SON PROJET DE POLITIQUE MORTIFERE

01-08-20- CPAS DE NAMUR LE GOUVERNEMENT WALLON PERSEVERE DANS SON PROJET DE POLITIQUE MORTIFERE

Jonathan Lefèvre
· 
« Attendre d’avoir percuté le mur avant d’imaginer freiner »
Dans cette maison de repos, 35 personnes (sur 100 résidents) sont mortes du Covid-19. A l'échelle du pays, 7 personnes décédées du virus sur 10 viennent d'une maison de repos. Il faut donc agir énergiquement si on ne veut plus laisser nos ainés mourir comme des animaux.
Mais, alors que la deuxième vague tant redoutée se précise, le gouvernement wallon a décidé de ne tester une maison de repos que lorsque deux personnes sont diagnostiquées positives. De plus, pour le gouvernement PS-Ecolo-MR, pas question de tester les asymptomatiques (qui ne présentent pas de symptômes) alors que 8 porteurs du virus sur 10 sont dans ce cas !
Bref, comme le note l'Avenir dans sa chronique satirique du samedi, « la politique globale concernant nos aînés les plus fragiles consiste à attendre d’avoir percuté le mur, avant d’imaginer de freiner ».
Et de conclure, ironiquement (?) : « Attendons la fin de l’épidémie avant de réunir une commission parlementaire sur la gestion de la crise. Car toutes les conneries n’ont pas encore été commises. Loin de là ! »
(https://www.lavenir.net/cnt/dmf20200731_01495684/namur-un-testing-general-dans-les-homes-du-cpas)

Errare humanum est

Perseverare

diabolicum est !

Se tromper est humain. Persévérer dans l'erreur est diabolique !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article