Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

18-08-20- NON, A MON AGE JE SAIS QUE JE NE SUIS PAS IMMORTEL MAIS J'AI LE DROIT D'AIMER LA VIE SANS LIMITE

Et surtout sans qu'un pignouf, au QI affligeant exige de pouvoir se promener dans notre société actuelle sans masque sachant que si lui, compte-tenu sans doute de son âge, ne risque guère, certains qui le croiseront feront la mauvais rencontre du virus, en souffriront et peut-être en mourront.

C'est avec cette même mentalité égotiste, que nos dirigeants ont sacrifié  nos ainés dans les EHPADS en France, dans les Maisons de retraite de Belgique, malgré la compétence et le dévouement des soignants qui se sont battu, au dépend souvent de leur santé pour les sauver. Mais nos députés, avec la même vacuité d'esprit que mon contradicteur (tout à fait dans son droit, j'en conviens) se sont dit. "Ils n'ont que quelques chiches années ou mois  encore à vivre, mieux vaut dépenser ses sous et ses efforts pour des jeunots qui sont l'avenir de ce pays.

Chaque être humain, à tout âge a un droit égal à la vie et celui qui assassine un vieillard incapable de se défendre n'est pas moins coupable que  la brute qui égorge  un jeune parce qu'il n'est pas de son avis.

Ce que mon contradicteur avec un humour noir  nous propose, c'est le retour à la barbarie antique comme l'a si bien expliqué Dostoïevski qui affirmait qu'en voulant faire mieux que le Christ les hommes allaient revenir non seulement à l'assassinat des vieux inutiles mais  à celui des nouveaux nés. C'était, c'est un prophète hélas de notre temps !

Yvan Balchoy

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article