Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

07-07-20- UN NOUVEAU GOUVERNEMENT EN FRANCE ? EST-CE POUR LE BIEN DES TRAVAILLEURS ?

Coronavirus : #IlsSavaient, #OnNoublieraPas... Les Français en colère critiquent le gouvernement sur Twitter
Depuis la déclaration d'Agnès Buzyn, qui assurait avoir prévenu le gouvernement de l'ampleur de l'épidémie de Covid-19, les internautes français multiplient les reproches au gouvernement et ont créé des hashtags pour faire part de leur mécontentement.

C'est une situation plutôt paradoxale. Selon une étude Ifop parue dans le Journal du Dimanche ce 29 mars 2020, la popularité d'Emmanuel Macron a gagné 11 points en un mois, pour s’établir à 43% de satisfaits et celle d'Édouard Philippe a gagné 6 points. Pourtant, les internautes semblent de plus en plus insatisfaits et le font savoir sur les réseaux sociaux.

#IlsSavaient , #OnNoublieraPas
Cette vague de critiques contre le gouvernement s'est amplifiée avec les révélations d'Agnès Buzyn le 17 mars dernier. L'ancienne ministre de la Santé a révélé qu'elle avait prévenu dès le 11 janvier le président de la République de la gravité de la situation. Elle assure également avoir prévenu le 30 janvier Édouard Philippe sur le fait que les élections municipales ne pourraient pas se tenir.

Des propos qui ont du mal à passer pour de nombreux Français, d'autant plus qu'elle a quitté son poste en pleine crise sanitaire pour être candidate à la mairie de Paris. Depuis, de nombreux internautes se sont exprimés sur les réseaux sociaux.

Les hashtags #IlsSavaient et #OnNoublieraPas ont côtoyé les tops tendances de Twitter. Entre théorie du complot et critiques aiguisées, ils illustrent très bien le ressenti des Français sur la situation actuell

https://www.gentside.com/news/coronavirus-les-francais-en-colere-critiquent-le-gouvernement-sur-twitter_art94696.html 


P.S. YVES BALCHOY
Quant au nouveau gouvernement que je désignerais comme paradoxale avec son premier ministre mériodionam et très expressif. Il fleure la capagne française. C’est plutôt un bien mais il est aussi représentaznt d ela vieille droite française, j’aime moins.
Ses choix de ministres nous en disent plus. Evidemment il faidrait disti,guer ce qui est de Macron et ce qui est de Castex. Le choix d’un ministre d ela justice accusé par deux femmes différentes d’abus de faiblesse ou de viol qu’une première analyse avait écarté un peu vite car il y a des sms venant du ministre qui avouent des erreurs de conduite.
Les avocats des plaignantes viennent de faire réouvrik le dossier ce qui n’augure en rien de la culpabilité de monsieur Darmanin, c’est évident mais permettent  au moins un examen critique bien sûr de ces deux plaintes .
Pour ces raisons le choix de Monsieur Darmanin à l’intérieur me semble problématique, c’est sur la pression du nouveau premier ministre qyh’il aurait été nommé, Monsieur Macron préférzant l’ancien et le nouveau Ministre de l’éduication Nationale. A mon avis le choix de Macron était plus sûr !
Quant au choix de Mr Moretti, ténor tonitruant et efficace du barrea, cela peit-^tre le meilleur ou le pire selon qu’il soit capable d’enlever son aube d’avocat pour donner la priorité aux difficiles équilibres que requiert une décision juste ni trop légère ni trop sévère.
A part ces deux choix, le gouvernement de monsieur Castex, représente un peu plus que celui de son prédécesseur une construction traditionnelle de droite dont le but premier non affirmé est de préparé la deuxième candidature de Monsieur Macron;
Je ne dirais pas totalemen t ma vérité si je lui disais comme monsieur Philippe «Bon vent» mais je lui souhaite toutefois de sortir malgré tout des ornières où Monsieur Macron voudrait le conduire avec l’appui à prouver encore d’un nouveau premier ministre de caractèree différent du maire du Havre. 
Endin qui vivre verra, je souhait le meilleur pour la France et surtout les français qui, contrairement aux politiciens, risquent de vivre des jours très difficiles ; tel est le vrai problème de la France bien plus capital que celui de l’élection ou non de Monsieur Macron et si oui par une personnalité plus soucieuses du bonheur du monde des travailleurs.

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article