Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

 
TEMOIGNAGE DE VIRGINIE DELATTE
On peut partager ? En tout cas je le crois : )
Alors je voudrais partager mon expérience d’hier:
Je suis montoise d’adoption depuis plus de 20 ans , je travaille dans le secteur social en qualité de photographe , dans les hôpitaux notamment -
Je suis aussi maman et belle maman de 6 enfants -
Hier donc , je vais chez le coiffeur dans le centre ville avec mes deux fils et je croise dans le haut du piétonnier de Mons , mon fils ainé , Basile 20 ans , avec son groupe politique qui distribue des masques gratuits , je trouve que c’est une chouette initiative et il rencontre sourire et convivialité qu’il partage a 6 dont une jeune fille, tous âgés de maximum 23 ans , respectant la distanciation sanitaire et sont en plein air -( voir photos ci -joint )
Ensuite, une heure après je reçois un appel de mon fils m’indiquant qu’il vient d’être arrêté.
Je suis interloquée mais surtout inquiète , et comme toute maman, je dis ok j’arrive Je pars donc ,laissant mon conjoint et nos 4 enfants , histoire d’aller voir sur place ce qui se passe ce qu’on leur reproche - me voilà sur place , déjà je suis étonnée de voir un dispositif assez conséquent ( voir photo ci joint ) j’ai cru qu’ils avaient posé une bombe! , jugez plutôt ; un policier avec un chien , des combi, 6 au total , dispositif impressionnant - je demande donc que se passe t’il sur un ton assez inquiet , pour toute réponse , je suis coincée contre un mur avec un agent qui me toise et me crie donnez votre carte d’identité , ne souhaitant pas d’esclandre , j’obtempère tout en m’exprimant sur le fait que je ne comprends pas ce déchaînement de violence pour un tout petit groupe de jeunes qui distribue des masques gratuits et on pour message principal que l’on vit dans un monde capitaliste , ils ont 20 ans et je trouve ça plutôt interessant comme constat.
( voir les panneaux: masques gratuits ! Waow quelle menace ! quel message politique terrible ! )
Je préviens mon conjoint de la situation , il arrive avec mes 4 enfants .
Devant les enfants âgés de 9,8,6 ans et 19 mois , je suis menottée, mains derrière le dos avec des menottes en acier .
Je suis emmenée pour « arrestation administrative » , j’ai été déshabillée , fouillée et emmenée au cachot pour un total de 4 h , je suis sortie a minuit du poste de police et j’ai du rentrer chez moi seule dans la ville -
Pendant ces 4 heures , j’ai demandé pourquoi j’étais là ?on m’a répondu vous devez le savoir mieux que nous , j’ai demandé que mon fils puisse avoir son traitement médical , je n’ai pas eu de réponse , j’ai demandé a téléphoner je n’ai pas pu - on m’a menacée de rester au cachot entre 2 heures et 12 heures -
On m’a annoncé après 2 heures de cachot , seule , sans un verre d’eau , ni informations si je voulais soit payer et reconnaitre les faits, et donc sortir, ou la possibilité de contester les faits et ne pas savoir quand je pourrais sortir -
Un camarade de Basile a demandé lui aussi ses médicaments , il ne fut pas entendu et fut donc emmener en ambulance après une crise sévère -
J’ai été photographiée comme un criminelle, prise d’empreintes , mise au cachot sans aucune possibilité de dialogues , d’informations de quelques natures que ce soit -hé bien franchement , ce fut une expérience traumatisante , violente que je ressens comme abusive et disproportionnée -
J’ai donc une amande de 250 e au motif que je me suis "approchée d’un rassemblement »
Dans les faits , je n’ai fait qu’une chose ;m’inquiéter du sort de mon fils et de ses amis , exprimer mon indignation quand a la façon dont ils étaient traités et voilà , je me suis fait arrêter , chez moi, dans ma ville, et vécut 4 h de cachot -
Aujourd’hui , je suis choquée et bouleversée de vivre cela et je me pose des questions sur la gestion de la police . Je vais donc interpeller le bourgmestre en qualité de Citoyenne et habitante de Mons , je vais bien sur contester l’amende reçue et m’assurer que nous sommes bien dans un état de droit oû le respect de la personne soit bien exercé -Je ne veux pas d’une réaction émotionnelle mais vraiment un questionnement de fond sur les méthodes utilisées dans ces temps troublés - Vive la démocratie -et surtout je ne dénie en rien le travail de la police ils sont bien nécessaire et je le reconnais tout à fait , ainsi que l’application des lois qui est l’usage pour un vivre ensemble possible , mais je m’inquiète de l’abus de pouvoir , du non respect des codes et de l’éthique pratiquée par les agents auxquels j’ai eu a faire - et vraiment était ce utile et productif d’user d’une telle violence structurelle et humaine ? Je ne le crois pas et cela je vais m’employer à le faire savoir auprès des autorités compétentes. C’est bien sûr une goutte d’eau dans l’océan des choses de la vie , mais chacun contribue , là oû il est, a sa conception d’un monde « plus juste »et je suis trop jeune pour me résigner ; )
De mon point de vue , cette histoire n’est pas juste , et au delà de mon cas personnel cela pose des questions sur l’usage démocratique -
Je tiens a dire que je n’ai insulté , ni frappé , ni menacé , ni violenté personne , j’ai juste manifesté mon incompréhension .
Et pour conclure , je voudrais partager aussi ceci , quelle est la volonté d’un tel comportement policier ?en tout cas pour les 6 jeunes présents c’est sur que ce type d’évènements nourri de la violence et de la haine .Pourquoi ?il était possible aussi , de juste procéder a une vérification d’identités de demander de partir, simplement . Pourquoi et au nom de quoi ce déploiement de forces ? Était ce nécessaire ? Utile ? Et ce nombre de policiers rassemblés , mobilisés pour un non événement , ils ne sont plus disponibles pour des affaires « sérieuses « violences conjugales ? Violences dans la rue ?
Ce fut une soirée riche d’expériences et riche aussi d’amendes ; 25O e par personne…..ça fait cher le masque gratuit …..
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bonjour et merci à tous ceux qui participent en partageant cette « histoire » à une vision constructive et positive , c’est ma position .
Ce que chacun en déduit lui appartient et je laisse la liberté et responsabilité des opinions.
Et donc , suite à ce post, qui est juste un témoignage, de vives réactions, et notamment un communiqué de presse de la police.
Humainement, déjà, je suis étonnée du comportement policier. Me voilà une fois encore étonnée pour ne pas dire choquée de la « réponse » à travers cette communication officielle.
Je vais y répondre point par point. Mais comme je le disais à mon fils, c’est une bonne leçon de vie. Car comme dans toutes relations, si l’on ment, on se décrédibilise.
Donc le premier point fait part « d’une dizaine de manifestants ». Je réponds NON, ils étaient 6. Donc une première nuance entre l’effrayant chiffre d’une dizaine de personnes. C’est faux.
Ensuite « ils sont avec des calicots et panneaux ». Oui : 2. « masques gratuits » et « leurs profits , nos morts »
Utilisation de la peur du virus couplée à la loi Covid. C’est efficace comme communication, la peur se trouve dès lors une porte pour justifier un tel arsenal. Soit.
« Trouble de l’ordre public »? Il est environ 18h30, tous les magasins sont fermés, il n’y a presque personne.
« Sortis tous à 20 h » !!!! Je vous assure que si j’étais sortie à 20h je serais allée embrasser mes enfants et mon conjoint. Absolument et totalement faux. Il était minuit pour moi , 20 min de moins pour mon fils et 1 h du matin pour un de ses amis (nous avons reçu son sms de sortie). La police nous montrera donc les images caméra à 20H, quand il fait jour, de notre sortie.
Je suis consternée de la manipulation de cette communication. Faire passer 6 jeunes qui distribuent des masques gratuits à quelques sdf, en relevant et appuyant sur le caractère « dangereux » d’un groupe politique, le tout arrosé de la suprême argumentation : le virus !
J’ai donné ma carte d’identité, comme tous les autres, sur place.
Rien sur les subtilités d’un comportement déplacé qui poussait à la violence, au faux pas.
Bref, parole contre parole, c’est la loi démocratique et je m’en réjouis.
Chacun s’exprime et c’est bien son droit. Je suis juste abasourdie de me rendre compte que la police elle-même, censée représenter la loi, dans ce qu’elle a de plus juste, et qui est un pilier fondateur du vivre ensemble, cette police donne des « réponses « erronées » - je vis donc bien dans le monde des bisounours où je crois à la justice, à l’authenticité.
Je continuerai, car je suis persuadée que le dialogue, même difficile, est la clé de la construction.
J’attends toujours des réponses et des réactions de mon Bourgmestre, qui ne sauraient tarder.
J’espère être entendue et, encore une fois, je ne renie pas la loi, mais son application.
Je n’ose imaginer le sort réservé à de plus faibles. Et en qualité de Citoyenne, ça me pose question.
Merci de vos partages, cela permet une visibilité et une vraie parole à chacun. : ) belle journée
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article