Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Guy Moquet et Raoul Hedebouw deux vrais défenseurs  solidaires des travailleurs contrairement à Darmanin, loup capitaliste déguisé en mouton qui veut "rouler" une fopis de plus les petits salariés  en leur offrant de l'argent de singe.
Guy Moquet et Raoul Hedebouw deux vrais défenseurs  solidaires des travailleurs contrairement à Darmanin, loup capitaliste déguisé en mouton qui veut "rouler" une fopis de plus les petits salariés  en leur offrant de l'argent de singe.

Guy Moquet et Raoul Hedebouw deux vrais défenseurs solidaires des travailleurs contrairement à Darmanin, loup capitaliste déguisé en mouton qui veut "rouler" une fopis de plus les petits salariés en leur offrant de l'argent de singe.

"TUER LE CAPITALISME" disait Guy Moquet, héros de la Résistance, fusillé par les Nazis. Pareillement Raoul HEDEBOUW a raison de nous mettre en garde contre ce poison social qu'est le capitalisme

 

"Nous devons nous débarrasser du modèle capitaliste qui fait supporter les pertes par ceux qui ont peu tandis que les profits vont à ceux qui ont déjà beaucoup" et tendre vers un "socialisme 2.0 où les gens pourront retrouver leur humanité", a plaidé vendredi Raoul Hedebouw, le porte-parole du PTB, dans son discours virtuel à l'occasion du 1er mai. 

"Ce que nous voulons, c'est un modèle post-corona", a-t-il ajouté en appelant notamment à la mise en place d'une "taxe corona" pour les multimillionnaires - un impôt de solidarité de 5% sur toutes les fortunes dépassant les 3 millions d'euros "qui pourrait rapporter 15 milliards d'euros". Dans la ligne de mire du parti d'extrême gauche: le marché libre qui "a été incapable de nous fournir des masques ainsi que des tests de dépistage suffisants et en temps voulu. Il a aussi été incapable de mettre en place une politique de santé préventive de qualité".

"En ces temps d'urgence sanitaire et sociale, il n'y a aucune planification dans notre société et c'est le chaos le plus total", a ainsi estimé Raoul Hedebouw selon qui "la prévention et l'assurance maladie doivent redevenir des compétences centrales et fédérales".

S'il pourfend le capitalisme, le PTB n'épargne pas non plus les autres partis, et en particulier la N-VA, accusée de vouloir affaiblir les mutuelles et les syndicats. "Cela fait maintenant dix ans que la N-VA, les autres nationalistes et d'autres forces de droite tentent de se débarrasser des mutuelles. C'est l'une des raisons pour lesquelles la N-VA veut diviser le pays, d'ailleurs. Pour affaiblir les mutualités et les syndicats, trop puissants à son goût. Chaque travailleur qui vote pour un parti tel que la N-VA vote en fait contre ses propres droits, contre sa propre sécurité sociale", a poursuivi Raoul Hedebouw.

"On dit souvent que ce n'est que dans le noir qu'on voit les étoiles. La crise du coronavirus nous a plongés soudainement dans une obscurité profonde. Mais, du coup, on ne voit que mieux les belles étoiles. Et ce qu'on voit, c'est que c'est la classe ouvrière qui fait véritablement tourner notre société", a-t-il ajouté.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article