Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

 (CubaDebate)

À propos du document diffusé par le département d’État des Etats-Unis pour exercer des pressions sur les pays ayant accueilli des brigades médicales cubaines ou ayant signé des conventions de coopération avec Cuba.

Le nouveau pamphlet du département d’État, intitulé sans vergogne « La vérité sur les missions médicales de Cuba », est bourré de mensonges.

La seule vérité, en l’occurrence, c’est qu’il s’efforce d’occulter le fiasco de la campagne de pressions que l’administration étasunienne a engagée voilà plus d’un an pour torpiller la coopération internationale de Cuba dans n’importe quel pays, en faisant l’impossible pour en dénaturer la nature et la présenter comme ce qu’elle n’est pas.

Or, c’est tout le contraire qui est arrivé.

Ce document méprisable prétend aussi détourner l’attention de la façon dont l’administration étasunienne a géré la pandémie aux échelons national et multilatéral, une gestion laissant beaucoup à désirer et critiquée dans le monde entier.

Voilà un an, John Bolton avait promis d’en finir avec les « mythes » de la Révolution cubaine, comme celui de la santé, et de durcir le blocus. Il avait aussi parlé de liquider ce que la Révolution cubaine pouvait avoir de romantique, d’annuler les voyages et de bloquer les revenus de notre économie. Beaucoup de gens se rappellent sans aucun doute les mesures prises dans ce but : application totale de la Loi Helms-Burton ; élimination des voyages de croisière et des catégories, déjà limitées, d’échanges interpersonnels ; réduction des vols et des voyageurs en provenance des Etats-Unis ; traque du carburant que Cuba achète sur le marché international, parmi bien d’autres.

Et là, l’administration étasunienne s’est distinguée pour ce qui dépendait d’elle. Rien qu’en 2019, elle a adopté 86 nouvelles mesures de blocus qui nous font beaucoup de mal et entravent jusqu’à notre capacité d’affronter le Covid-19 aussi bien que nous le pourrions dans d’autres conditions. Et même ainsi, nous le faisons bien…

Mais il lui a été impossible d’en finir avec le « mythe » de la santé et de la coopération de Cuba. Ce sont des décennies d’efforts et de résultats. Ses calomnies – inscrites dans des campagnes largement financées – confondent encore beaucoup de gens, mais rendent plus intense l’éclat de la contribution des personnels de santé, ainsi que la nature et la portée véritables du système de santé publique de Cuba.

VOUS POUVEZ LIRE L'ARTICLE INTEGRAL SUR LE SITE DU "GRAND SOIR".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article