Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

23_05_20- MAGGIE DE BLOCK, A MON EMAIL OUVERT (PARU EN CE BLOG EN DECEMBRE 2013)

Monsieur Balchoy,

 

J’ai bien reçu votre mail lequel a retenu toute mon attention.

 

Je vous remercie de l’attention que vous portez à la politique d’immigration et d’asile, matière sensible puisqu’elle touche des êtres humains.

 

Je peux vous assurer que chaque cas fait l’objet d’un examen minutieux des éléments du dossier de la part de mon administration, l’Office des Etrangers et ce dans le respect de la réglementation nationale et internationale en vigueur et des droits fondamentaux de chacun. .

 

Ainsi,  chaque demande est examinée individuellement et  débouche sur une décision individuelle d’éloignement, après examen complet du dossier.

 

Enfin, permettez-moi également de vous informer que le traitement des demandes d’asile est de la compétence du Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) qui est une instance indépendante. Le CGRA  a pour mission d’accorder une protection aux étrangers qui, en cas de retour dans leur pays d’origine, risquent de subir une persécution ou des atteintes graves. Il octroie le statut de réfugié ou celui de protection subsidiaire. Pour ce faire, il examine minutieusement chaque demande d’asile conformément aux normes internationales, européennes et belges.

 

En tant que Secrétaire d’Etat, je respecte les décisions prises par les instances qui relèvent de ma compétence.

 

Je vous prie de croire, Monsieur Balchoy, en l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

 

Maggie DE BLOCK

 

 

 

Je viens de répondre à Madame De Block sous les termes suivants :

Staatssecretaris voor Asiel en Migratie, Maatschappelijke Integratie en Armoedebestrijding

Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, à l’Intégration sociale et à la Lutte contre la Pauvreté

Boulevard de Waterloo laan 115

1000 Brussel – 1000 Bruxelles

Tel  02/542.80.11

 

 

 

 

 

 

Chère Madame, merci de votre réponse.
Deux remarques que je vous soumets :
Les autorités qui renvoient en Afghanistan, qui que ce soit, alors que la Belgique fait partie des pays qui agressent ce pays où beaucoup d'innocents sont morts sous les bombardements de l'OTAN,  accomplissent selon moi, et je ne suis pas seul, vous le savez, des actes criminels car ce pays, occupé,  n'est nulle part sûr.
 
Par ailleurs, je rencontre souvent des sans-abri qui ne trouvent pas où loger ailleurs que dans le froid des rues;  donnez-moi, je vous prie un numéro de tel. que je puisse leur communiquer avec la certitude pour eux  de trouver le soir un abri et un lit . Ainsi je connais une famille roumaine avec un tout petit enfant en ce cas.
Sans être certain que personne, belge ou étranger régulier ou non,  désormais ne soit obligé de dormir en hiver à la rue, je récuse l'affirmation que la Belgique soit une démocratie respectant les droits essentiels de l'homme. Je récuse aussi que l'argent manque au gouvernement pour assurer ce qui est pour lui un devoir primordial
Il vient d'octroyer à un dirigeant d'entreprise un salaire indécent comme beaucoup d'autres quand on pense  à ce qu'ont pour vivre ou plutôt pour péniblement survivre tant d'hommes, de femmes et d'enfants en notre société.
L'inégalité des richesses quand un petit nombre accapare de leur superflu le nécessaire tant de malheureux que vous appelez pudiquement "moins favorisés", alors qu'il faudrait dire "VOLES" est  réellement un crime social.
Telle est, si je ne me trompe, la raison majeure de votre secrétariat d'Etat.
 
Bien à vous, Madame Maggie De Block,
 

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article