Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

22-04-20- MADAME ROSELYNE BACHELOT AU TABLEAU D;HONNEUR DE LCI GRACE A L'ESPRIT DROITIER DE MONSIEUR PUJADASF DE LA CHAINE LCI NEO LIBERALE

Hier, à juste titre, Monsieur Pujadas a voulu disculper Madame Roselyne Bachelot, ex-ministre des sports et de la Santé de graves accusations concernant une commande excessive de masques et/ou  de vaccins quand Sarkosy sarkosisait la France vers 1911. Je suis d'accord avec madame Bachelot qu'il valait mieux commande trop que  presque rien comme dans la crise du cronavirus pas assez.

Manifestement, Madame Bachelot était ravie de cette réhabilitation justifiée mais de là à en faire une Ministre de la santé au Bilan favorable, c'est une autre affaire que l'article suivant qui ne sera sans doute pas mentionné par LCI car il n'a pas reçu l'imprimatur de sa Sainteté le Figaro !

BILAN BERTHELOT A

Le bilan de Mme Roselyne Bachelot au ministère de la Santé (1911)

Par PROFPECHEREAU | Publié : 6 FÉVRIER 2011

Il n’est pas de ma compétence de faire un bilan global de l’action de Mme Roselyne Bachelot mais j’aimerais revenir sur quelques points :

La loi HSPT.
Soyons clair, c’est une très mauvaise loi pour de multiples raisons. Mais une raison me paraît essentielle, c’est une loi qui démobilise le corps médical hospitalier. Il fait perdre à la structure administrative une source essentielle d’informations. Les raisons de gouvernance sont de mauvaises raisons. Si la recherche d’économies est légitime, cette façon de procéder empêche à l’argent investi d’être efficace. Le bilan ne peut être que négatif. (Personnellement, j’y verrais une conception totalement archaïque de la société. Le suffrage universel ne vous rend pas omniscient.)

Les décrets sur la formation médicale continue.
La situation actuelle est scandaleuse. Les médecins, comme tous les professionnels de santé, n’ont aucune obligation de formation une fois que leur formation initiale est terminée. Leur formation est basée sur le volontariat. L’expérience montre (je suis le parcours de certains de mes anciens collaborateurs) que cette formation continue se limite le plus souvent aux formations organisées par les laboratoires (dans les formations payantes (il faut bien un peu d’argent pour les organiser), ce sont toujours les mêmes qui sont présents et toujours les mêmes qui sont absents.). De ce fait, tout ce qui ne concerne pas l’activité des laboratoires est négligé (ce qui est le plus important) et tout ce qui concerne l’activité lucrative de ces derniers, est rabâché ad nauseam.
Très difficilement, les acteurs de la profession qui s’occupent de cette question (ministère, Sécurité Sociale, syndicats, université, hôpitaux, organismes de FMC, etc.) avaient réussi, semble-t-il, à se mettre d’accord et les décrets organisant cette FMC devaient sortir enfin. Mme Bachelot est arrivée [« Il faut en appeler à la responsabilité individuelle de chacun. Les professionnels de santé n’ont pas besoin d’être surveillés comme des enfants et que l’on vérifie s’ils ont bien effectué telle ou telle démarche de formation. » Mme Bachelot, le 20 mai 2008. Phrase dont le caractère démagogique n’est pas à démontrer et qui est en totale contradiction avec les expériences étrangères.] et tout a été mis au placard (quand on étudie sa biographie et son action au Ministère de la Santé, on en voit peut-être la raison).
Bilan, ces décrets sont remis sine die. La formation continue des personnels de santé, tout le monde s’en fout (c’est pourtant le premier respect des médecins vis-à-vis des patients et la puissance publique devrait s’en porter le garant). Elle est pourtant le seul moyen d’avoir une médecine performante et économe. Mais le veut-on ? L’action de Mme Bachelot envers la FMC est une insulte à l’esprit. Son bilan ne peut être que négatif.

https://fnro.net/blogAP/?p=258

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article