Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Les travailleurs de #GSK en ont marre de devoir bosser en mettant leur santé en jeu, et ils ont bien raison !

La direction verse plus d'argent aux actionnaires qu'elle n'en consacre à la recherche.

Elle a décidé de mettre à la rue près de 1 000 travailleurs en Belgique il y a deux mois.

La multinationale reçoit des subsides de la région wallonne (85 millions d'euros) qu'elle donne directement à ses actionnaires.

Tout ça en payant... 0,1 % d'impôt dans notre pays.

Solidarité avec les travailleurs de ce secteur essentiel mais qui préfère la recherche de dividendes à la recherche scientifique.

La santé avant le profit !

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte
 

Hier sur LCI ou EUROPE 1 (C'est du pareil au même !) une vois anonyme invitée par cette chaîne appartenant àun milliardaire, protestait contre une déclaration du Ministre des Finances Français, pourtant un des allés les plus inconditionnels du capitalisme le plus crado, a mettre un brin de sourdine à l'octroi de primes aux actionnaires, protestait en disant : "Vous savez parmi les actionnaires, il y a bien des gens humbles."

Salaud, je ne volis pas d'autre mot pour qualifier un de ces profiteurs qui n,'a qu'à mettre son ... dans son fauteuil; allumer sa radio pour empocher dix fois, cent fois parfois ce que des travailleurs ont amassé pour lui  en transpirant à la sueur de leur front.

Par les temps qui courent, sous ce coronavirus qui tue, sans doute bien de plus de travailleurs que de capitalistes.

Oui, ils ont perdu une part des bénéfices énormes qu'ils ont accumulé depuis des lustres en se gorgeant comme des sangsues du  profit né du travail des ouvriers. Chacun son tour !

Aujourd'hui ces parasites de la société n'ont à leur tout  qu'à se mettre au  vrai travail mais c'est aux travailleurs de jouir  pleinement du fruit de leur labeur.

Il est temps d'imaginer une société proche d'une coopératives, où possédants et travailleurs ne font qu'un.

L'Etat aurait raison d'interdire toute distribution aux actionnaires tant que le crise sanitaire actuelle perdre et les journalistes qui devraient nous dire la vérité de l'épidémie et de la situation sociale feraient bien de briser le caquet de cet commentateur plaignant les pauvres et humbles actionnaires qui sont les nouveaux négriers de notre société capitaliste.

 

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article