Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Chana Orloff

Chana Orloff

J'ai apprécié cette émission d'abord parce que le témoignage de la vie, bouleversée, fracassée durant l'occupation nazie, comme celle de tant de juifs au temps de la Shoah continue à nous parler non seulement de l'importance de l'ART, réponse extraordinaire de l'homme et de la femme en des temps tourmentés pour nous guider telle une boussole vers la préservation de l'humain comme but suprême de la vie. Telle fut la vie de Chana Orloff, artiste déjà très connue en 1940 à Paris, obligée pour évier la rafle des juifs à se réfugier en Suisse puis revenant à la libération pour découvrir son atelier, volé, cassé avec méchanceté et même souillé par les nazis et les traîtres qui les servaient. Courageusement elle a repris son oeuvre désormais davantage marquée par le reflet de la souffrance et de l'horreur qu'elle ne pouvait soupçonner avant 1940 même si les pogroms de l'Europe de l'Est avait provoqué son exil.

Au delà de l'admiration pour cette femme courageuse, j'ai aimé rebonneter du rabbin présidant cette émission qui dix fois peut-être a rappeler que la Terre Sainte avant la guerre  mondiale s'appelait la Palestine, ce qui bien sûr n'est pas inconciliable le avec la coexistence d’une nation juive à côté d'une nation Palestinienne dans une dignité commune.

De nombreux fanatiques continuent à nier le lien de la Terre sainte avec la  PALESTINE ou d'autres le  lien spirituel et charnel qui unit  Israël à cette même terre Sainte.

Il est temps que  que Palestine et Israël apprennent mutuellement à se reconnaître comme destinés à vivre côte à côte et même fraternellement  car tant de lien spirituels si anciens les rapprochent au-delà de leurs différences légitimes.

Yvan Balchoy

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article