Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Accueil > Actualités

 

lundi 24 février 2020

  • printer
  • viadeo

Le candidat démocrate à la présidence des Etats-Unis vient d’annoncer qu’il ne se rendrait pas à la conférence annuelle de l’AIPAC, équivalent américain du diner du CRIF en France.


Intervention de Bernie Sanders le 23 février à Houston dans le Texas.

Bernie Sanders est juif mais il a publiquement condamné "le sectarisme" de cette institution, et rappelé que "ses dirigeants ne parlent de paix et en sécurité que pour les Israéliens, alors que les mêmes droits devraient s’appliquer pour le peuple palestinien".

En tête du parti démocrate pour les élections américaines de novembre prochain, le sénateur Bernie Sanders sait qu’il joue gros en critiquant le lobby israélien aux USA, et en refusant de se rendre à sa conférence annuelle qui se tiendra à Washington du 1er au 3 mars prochains.

"Si je suis élu, a indiqué Sanders, qui a remporté récemment la primaire démocrate dans le Névada et dans le New Hampshire, je soutiendrai les droits des Israéliens comme des Palestiniens et je ferai tout pour apporter la paix et la sécurité dans la région".

L’AIPAC a réagi en qualifiant d’’insultante" et de "honteuse" la déclaration de Sanders.

Pour rappel, Hillary Clinton avait pris la parole à la conférence de l’AIPAC en 2016, et Donald Trump en avait fait autant en 2019, profitant de l’occasion pour attaquer Obama, embarrassant ainsi l’AIPAC qui s’était excusée auprès de l’ancien président qui n’avait pas démérité dans son soutien au lobby israélien.

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source Haaretz

CAPJPO-EuroPalestine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article