Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

 

 

Dans "l'ainé des Ferchaux", tome 25 de "Tout Simenon", Presse de la cité pg 305


"Ignorait-on davantage, en haut lieu, que les lois sur les sociétés, sur les bénéfices commerciaux, ... étaient sans cesse enfreints - avec toutes les apparences de la légalité d'ailleurs"

"La loi de la jungle joue donc... Mais de grâce, qu'on ne me parle pas de loi tout court, ni de moralité publique."

"Si les grandes entreprises devaient obéir à la morale qui régit le commun des mortels, nous n'aurions ni banques, ni usines, ni grands magasins."


Ces lignes de Simenon datent de la guerre (1943)  mais elles restent plus actuelles que jamais, hélas !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article