Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

16-01-20- AU CENTRE DU  MESSAGE DE JESUS, UNE BONNE NOUVELLE

 

De graves accusations justifiées donnent aujourd'hui une image plus obscure de l'Eglise catholique. Les Eglises évangéliques, un peu partout dans le monde et surtout dans les pays les plus pauvres  en gommant des paroles essentielles du Christ aboutissent à une doctrine à la Trump faisant la part belle aux riches et à leur violence. J'aime les Églises orthodoxes, imparfaites puisque humaines mais qui ont si fidèlement  gardé la ferveur et la prière primitive.

Faut-il s'en étonner ? Je ne le crois car l'Evangile dans la droite ligne de la Thora biblique nous dit que le monde n'a pas en lui-même sa raison d'être et donc qu'il est l'expression, le création d'une force, appelée parfois Dieu 

Cette affirmation, rejetée aujourd'hui par un nombre croissant d'agnostiques et d'athées me semble pourtant liée au bon sens, même si je ne doute pas de la bonne foi de ceux qui nient toute transcendance.

Mais cette reconnaissance n'est en rien un acte de foi c'est une démarche plus philosophique que religieuse et elle ne change rien à notre condition humaine.

La Bible hébraïque, reprenant certes d'autres civilisations antérieues est persuadée qu'entre ce Créateur tout puissant et si mystérieux et l'homme un contact est possible et bénéfique. Yahvé, dont le nom est si sacré qu'on n'ose le prononcer a choisi un peuple sur la terre pour être son protégé et aussi son porte-parole.

Il y a deux mille ans; un juif, car, ne l'oublions pas, il le fut et le resta jusqu'e sa mort n'hésita pas non seulement à se proclamer Fils de Dieu venu sur terre pour SAUVER l'humanité mais à affirme que toutes les femmes et hommes de l'humanité, sinon  peut-être toutes les créatures vivantes ou non portent en elle une image de l'Etre absolu et peuvent se dire filles et fils de Dieu.

Dès les origines, le judaïsme explique le mal qui existe indibitablement sur terre et ravage parfois la Création, par le choix délibéré du mal par les hommes à certains moments de leur vie.

Dès la Genèse, Yahvé dit clairement à son peuple que les conséquences dramatiques de la désobéissance de l'homme à son pacte avec Dieu ne sont pas immuables. Il suffit de se repentir  sincèrement pour retrouver le sens de sa vie et son lien avec Dieu.

Jésus, Fils de Dieu, s'est fait homme pour concrétiser et finaliser définitivement cette nouvelle alliance qui nous rappelle à chacun que nous sommes pécheurs et pourtant, si nous nous repentons, et réparons nos injustices,  sauvés.

Ce juif, sûrement hétérodoxe, pour ses concitoyens,n'a pourtant  jamais renié la foi biblique; bien au contraire, il l'a poussé à sa perfection et en a payé le prix fort. Pour avoir dit la Vérité, il a été exécuté.

Certes Jésus est mort et a été enterré après son supplice, mais ses amis et sa mère l'on revu vivant et il a promis à ceux qui, suivraient son exemple, de suivre son destin.

Je voudrais à présent résumer en deux phrases ce qui me semble un des aspects essentiels de  la doctrine du Christ.

L'homme, est bien, image de Dieu mais il est tout autant pécheur par le mauvais usage qu'il fait parfois de sa liberté qui est sa dignité. Cette condition négative n'est pas un échec irrémédiable, puisque le Christ est venu parmi nous pour porter sur lui  nos fautes et nous rappeler que cet Absolu que notre raison sait trouver seule  en réalité  est un père aimant qui nous reprend en sa famille dès que nous nous retournons vers lui.

 

La deuxième idée , ne figure pas telle quelle dans l'Evangile, mais en est bien un reflet fidèle.

Roger Garaudy a bien exprimé ainsi le miracle  chrétien de notre condition humaine :

"Chacun de nous, peut à chaque instant, commencer un nouvel Avenir."

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article