Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

CE BLOG : MODE D'EMPLOI.

 

Né en 2006, ce blog "Poesie-action" a traité dans le passé bien des sujets. J'essayerai  cette année de rappeler plusieurs d'entre eux qui ont été traités en nombreux sous-article numérotés sous le même titre que vous pouvez retrouver grâce à la fonction recherche.

Ainsi si vous vous intéressez au sujet "LE CHRISTIANISME, FOI OU RELIGION", il vous suffit d'inscrire ces mots dans la section recherche et de les lire selon le chiffre qui indiques l'ordre des articles qui commence bien entendu par (1)

 

Comme je l'ai dit hier en partant des béatitudes du Christ, je voudrais vous préciser ici comment je crois fermement que Jésus n'est pas venu fonder sur terre une religion de plus mais nous inviter à une FOI confiance au Père qui veut nous associer à sa vie.
Voici cet article publié par la Revue franciscaine  "Evangile aujourd'hui" en un numéro intitulé "CROIRE AUJOURD'HUI" numéro 61 publié au premier trimestre de 1969
. Vu sa longueur, je vous la présenterai en plusieurs fois.

****************************************************************************************************************************

L'analyse des composantes de la nouvelle culture explique la mise en question actuelle de la Foi. Partout le chrétien se sent interpellé. On ne lui demande plus comme autrefois de prouver que son Eglise est la vraie, mais "une Eglise, une religion et même un Dieu, pourquoi faire?"

Le monde moderne est sûr de lui d'une façon qui nous inquiète. Grâce à la civilisation technique, l'homme a appris à résoudre quantité de problèmes importants sans plus recourir à l'hypothèse Dieu. Il lui semble souvent que tout va aussi bien qu'auparavant. La science semble à beaucoup la clé de l'avenir humain, tandis que la Religion sert de refuge aux valeurs du passé ; elle constitue une sorte de musée de l'homme respectable certes, mais périmée, constatation particulièrement grave à une époque où l'humanité est plus que jamais tournée vers le futur. Beaucoup de chrétiens parlent avec nostalgie de déchristianisation. Mieux vaut se référer au terme de "sécularisation" admis par tous, croyants et incroyants. Selon l'évêque anglican Robinson, la sécularisation est un processus entièrement neutre, contrairement au laïcisme qui est une position philosophique souvent antireligieuse. Elle reflète, note-t-il,  la libération progressive des aspects de la vie, les uns après les autres, d'un contrôle clérical, religieux, métaphysique.

Sous l'effet de ce processus, l'univers mental et le cadre de l'activité humaine se sont fortement transformés. En voici quelques manifestations.


(à suivre)


Yvan Balchoy
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article