Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

 

Ce matin sur Europe 1, l'émission de Cohen, excellent journaliste souvent , nous parle des massacres en Syrie contre la dernière région où se sont réfugiés les rescapés de l'Etat Islamique, d'AL Caida et des premiers résistants à Assad que les français, à tort selon moi, prenaient comme des démocrates ce qu'ils n"étaient pas plus bien sûr que le pouvoir autoritaire de Damas.

C'est vrai que mêlé à ces terrorismes disparates, il y a des centaines de milliers de civils qui paient lourdement de vivre dans ce haut lieu du refus de la Syrie de Assad triomphante.

Mais quand le journaliste qui raconte à sa manière avec ses présupposés la vie de ces malheureux civils, accuse la Russie et Assad de bombarder pour tuer au maximum hôpitaux, écoles et mariages en oubliant ce que fut la politique US dans ce même Moyen Orient. Je me rappelle combien les américains ont tué de civils, en plein mariage par exemple, dans l'impunité la plus totale. Je crois que parler de la barbarie des russes, qui reste à prouver, en gommant celle de ses amis occidentaux, les américains, montre bien que les Médias officiels français restent aussi aveugles et inobjectifs qu'ils l'ont été au début de cette guerre entre un pouvoir qui est tout sauf démocratique et qui torture comme les soldats américains l'ont fait et le font encore sans plus d'état d'âme.

L'émission parle de l'opération César venant d'un journaliste qui a publié des dizaines de milliers de photos horribles de personnes torturées, selon lui par le pouvoir d'Assad et sans doute est-ce vrai souvent. Mais nous savons que ces chers rebelles du début de la guerre n'étaient pas plus regardants avec les droits de l’homme non plus. Il n'en dit rien. Si eux avaient gagné, je doute fort que la vie à Damas serait plus paisible qu'aujourd'hui.

Par ailleurs, dans quelle mesure les assaisonnés de Syrie sont-ils plus à plaindre que les victimes quotidiennes des assassins SIONISTES de Nathanyahou qui, dans un un territoire volé et repeuplé illégalement, bombardent écoles, hôpitaux et mariages. Le nombre des victimes Palestiniennes en pourcentage de la population est bien plus élevé que celui des malheureux Syriens injustement traités par Damas et ses alliés.

Mais voilà le même fait est interprété tout différemment dans le Paris Macronien selon qu'il se passe en Palestine (d'ailleurs lâchement non reconnue par le faux Emmanuel) ou en Syrie. La torture des Israéliens contre les milliers de résistants aussi nobles que nos maquisards, on n'en parle officiellement le moins possible. Cela pourrait non seulement mettre en colère le Natavoyou de Tell Aviv mais cet autre voyou en France qu'est le communautarisme CRIF qui à juste titre proteste certes contre les trop nombreux actes d'antisémitisme perpétrés en France, se tait et tente de faire taire ceux qui nous rappelle des crimes perpétrés au nom d'une notion pernicieuse du sionisme mais très souvent très semblables à celui d'Assad à la réserve près ,qu'ils touchent un autre peuple aussi sémite qu'Israêl et donc méritent aussi d'être appelés antisémites.

La France de Macron qui officiellement rappelle de temps en temps les droits révolus des Palestiniens vote avec le sinistre Maillard, complice des sionistes, une loi abjecte qui punit le boycott des produits volés aux habitants légitimes de la Palestine et proposés en France très souvent comme produit d'Israël. Oui je ne reconnais, pas Jérusalem Est comme capital d'Israël mais j'aide politiquement, financièrement cette même pseudo- démocratie en lui fournissant aides financières et militaires qui l'aident à massacrer les résistants légitimes de Palestine.

Il y a peu le gouvernement français a refusé d'accueillir ce journaliste australien courageux, qui a publié des milliers de documents prouvant la criminalité de la politique américaine, et aujourd'hui menacé pour cela par le Grande Bretagne d'être scandaleusement extradé aux USA pour avoir très correctement rempli son devoir de transmetteur la Vérité.

Quand il s'agit de condamner la politiques certes criminelle d'Assad, la France est droite dans ses bottes mais quand Israël pratique un apartheid pire que celui de l'ex- Afrique du Sud, protester publiquement risque de vous amener devant des tribunaux.

Marcion c'est du Verbe apparemment généreux et de l'action mesquine et souvent lâche.

Voilà pourquoi je continue à espérer une France totalement en, harmonie avec sa magnifique devise le liberté égalité fraternité car quand la France est forte de vérité et de justice, tous les persécutés du monde entier recommencent à espérer. Ce n'est pas le cas aujourd'hui, mais ce le sera demain avec un autre Président, une autre politique que celle qui depuis deux ans frappe et fait taire son peuple en trahissant la vraie vocation de la Police qui avant d'être force de l'Ordre et défense du pouvoir devrait être, selon la Tradition, l'appui de la veuve et de l’orphelin .

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article