Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

3-11-19- LA SUPRESSION DU "BIDULE" DE L'OBSERVATOIRE DE LA PAUVRETE FERA-T-ELLE DISPARAÎTRE CES LARMES D'ENFANTS QUI HANTENT NOS RUES HIVERNALES ?

 

 

Ce matin, sur Europe 1, commentaire de l'excellent animateur du W.E. qui est revenu avec un responsable des sans abri sur les graves problèmes que rencontrent déjà à l'aube de l'hiver, sans abri et même de plus en plus souvient travailleurs pauvres qui n'arrivent plus à Paris à se payer un domicile.

Aujourd'hui plus de vingt mille appels peut-être répétés dont, pense-t-il, beaucoup resteront sans réponse faute de disponibilité. Parmi eux, de nombreuses familles, donc de très nombreux enfants qui seront parfois obligés de tenter de dormir dans le froid et l'humidité des rues.

Voilà qui nous oblige à nous rappeler la suppression prochaine de cet observatoire de la pauvreté, rappelé par Emmaüs qui pour le richard Macron ne serait qu'un bidule de plus inutile alors qu'en vérité, c'est ce luxe de vaisselle, et de mets raffinés en son palais qui est inutile face à ces souffrances d'enfant. Je pense aussi à cet odieux cuisinier qui se moque des problèmes de cheminots au sein de son opulence élyséenne.

Non, Emmanuel, le journaliste attitré sur Europe 1 des «Valeurs actuelles» ne sera sans doute pas d'accord avec moi, mais ton verbiage méprisant sur les droits de l'hommisme est bien creux,face aux pleurs d'un seul enfant obligé de passer la nuit sous la pluie froide.

Je reconnais que tu fus un peu plus courageux,  en cet interview,  face aux drames de l’émigration peut-être pour mieux mettre au pilori ta dangereuse adversaire politique de l'extrême droite avec qui tu rêves de concourir aux deuxième tour de la prochaine élection présidentielle.

Je me demande si ta vraie famille de cœur, proche des "valeurs" du JDD et de Paris Match, ne t'écarte pas de celle de ces pauvres gosses mis à la rue par un capitalisme débridé.

Non ce matin, grâce à un journaliste consciencieux et compétent, je comprends davantage combien coûte ta vie présidentielle, une goutte d'eau budgétaire (?), 115 millions d'Euros, une ville de 80 millions d'habitants en face des larmes d'un enfant qu'un si petit effort budgétaire pourrait apaiser.


 

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article