Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Evo Morales, président élu de la Bolivie, victime d'un coup d'état raciste

Evo Morales, président élu de la Bolivie, victime d'un coup d'état raciste

Les Médias français qui ont souvent ont répété à la façon d'un perroquet l'accusation "fake news" de 18 000 victimes civiles au Venezuela acceptent presque sans réticence un coup d'état raciste fomenté par les partisans de la suprématie blanche dans le pays avec l'appui inconditionnel des terroristes nord-américains.

 

 

"La sénatrice d'opposition Jeanine Añez, appelée en vertu de la Constitution à assurer l'intérim à la tête de l'Etat après la démission d'Evo Morales, s'adresse à la presse devant le Parlement à La Paz.

https://www.youtube.com/watch?v=vGHqivQr3fc

Malgré l’absence de quorum au Parlement, Jeanine Añez s’est donc fait proclamer mardi présidente par intérim du pays, arguant de « la nécessité de créer un climat de paix sociale » dans le pays secoué par une grave crise politique depuis l’élection présidentielle du 20 octobre.

La Bible et la Wiphala, le drapeau andin indigène

Au cours d’une journée confuse, en raison de l’absence des élus du MAS au Parlement, Jeanine Añez a d’abord pris la tête du Sénat, avant d’être propulsée, à ce titre, à la tête du pays. C’est avec une Bible grand format qu’elle est entrée dans le palais Quemado, ancien siège du gouvernement, où elle a pris la parole depuis le balcon. « Dieu a permis que la Bible entre à nouveau au Palais national, a-t-elle clamé en arrivant sur place. Notre force est Dieu, notre pouvoir est Dieu ».

La nouvelle présidente a assuré que « plus jamais » le vote des Boliviens ne serait trahi et a demandé une minute de silence pour les sept personnes mortes dans les manifestations. Ceinte de l’écharpe aux couleurs nationales _ vert, jaune et rouge_, elle a également défendu (après l'avoir rejeté) l’usage de la Wiphala, le drapeau andin indigène multicolore qu’Evo Morales a introduit comme symbole national en 2009.

https://www.la-croix.com/Monde/Ameriques/nouveau-visage-tete-Bolivie-2019-11-13-1201060217"

 

Jeanine Anès s'est proclamée Présidente de la Bolivie en violant la Constitution de ce pays. Elle fait partie de ces leaders "CANAILLE", fomentés et aidés par les USA pour remettre dans le rang du capitalisme "évangélique" une Amérique latine qui a l'audace de contester le leadership des USA qui agissent dans le monde comme une force authentiquement terroriste. En reconnaissant Guaino la pseudo -présidente se range parmi les marionnettes de Trump. 

Yvan Balchoy

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article