Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Bolivie : une marche funéraire dispersée par la police des putschistes

Le cortège funéraire des milliers de personnes portant les cercueils de cinq des personnes tombées sous les balles des militaires l’avant-veille a été noyé sous les lacrymogènes et dispersée par des balles en caoutchouc. Des chars de la marine ont avancé pour casser la marche pacifique. Les personnes qui portaient deux des cercueils, prises au milieu du nuage de gaz lacrymogène, ont même été contraintes de les poser à terre.

Le 19 novembre, les protestataires qui bloquaient une raffinerie à El Alto avaient été dispersés sous les balles des militaires, faisant 8 morts. "On nous a criblés de balles. C'était sanglant", a déclaré à l'AFP un agriculteur qui participait à cette manifestation.

"Justice! Justice!", scandaient les participants au cortège funéraire. Demander justice ! Ne fallait-il pas donc les arrêter immédiatement ?

Note d'Yvan Balchoy

Le journal "Le Monde", les journalistes "achetés" d' LCI et tant d'autres qui n'ont dans la bouche que la démocratie capitaliste set les lois du Marché, commentent du bout des lèvres les crimes d'un régime présidé par une sénatrice aussi ignoble que le traitre Guaino du Venezuela., car les victimes ne sont que des Indiens et ;les tueurs des descendants des braves conquistadors qui depuis cinq siècles massacrent et dépouillent les habitants légitimes de cette Amérique dont Trump est un des plus grands voleurs.

Le président légitime de la Bolivie, qui avait largement gagné les élection, malgré les mensonges de nos médias capitalisgtes, refusant lui de tourner ses armes vers le peuple a préféré démissionner, j'espère qu'il reviendra en son pays débarrassé des crapules qui actuellement veulent reprendre aux indiens les droits et la dignité retrouvée que Morales leur avait rendue. (YB)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article