Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

UN FAIT DIVERS REVOLTANT RAPPORTE A France INTER

J'essaye de vous le restituer aussi fidèlement que je l'ai entendu ce matin à mon réveil .
Il s'agissait d'un rassemblement, festival de théâtre ou de comédiens, je pense avec de nombreuses troupes.
La police fait irruption et contrôle un troupe "de couleur".

Un comédien "blanc" s'étonne de ce que seuls des comédiens de couleur intéressent les forces de l'ordre.

Grossièrement le policier l'interrompt en lui disant, "Ta gueule, ne te mêle pas de nos affaires".

Mais si justement, répond le comédien, c'est mon droit, mon devoir de protester quand je vois appliquer un délit "de sale gueule". 
Bref, il persiste à contester le policier qui, furieux, appelle ses collègues;  le contestateur  est jeté par terre puis dans la voiture de police, menotté.

Très vite, il apprend qu'il est poursuivi pour injure aux forces de polices et  rébellion et dès le lendemain, c'est à dire " en comparution immédiate" il va passer  pour ces raisons devant un tribunal.

Si l'information de France Inter est exacte, et j'ai tendance à le croire, j'aimerais dire à ce policier que c'est lui qui devrait être poursuivi et foutu à la porte de la police car il est indigne de représenter l'Etat et sa justice.

La situation certes n'est pas meilleure en Belgique. Je passe souvent à  la gare du Midi à Bruxelles et je n'ai sans doute la bonne couleur de peau car jamais personne ne me demande la couleur de mes papiers. En revanche les gens de couleur ou très mal vêtus ont droit à des égards tout spéciaux des forces de gendarmerie ou de police.

Ce qui me choque dans le récit de France Inter, c'est non seulement le racisme et la xénophobie trop souvent présents dans les forces de l'ordre, mais aussi la brutalité des réaction policières, la manière dont au poste souvent sans raison ils obligent les gens qu'ils ont arrêtés pas toujours pour de bonnes raisons à se déshabiller. Humilier l'autre semble faire partie d'une certaine  tactique policière classique.
Si cette manière de procéder a pour raison  "officielle" de les empêcher de se suicider, je pense qu'on aurait pu surveiller un peu plus les deux jeunes mineurs qui se sont pendus (un au moins en est mort !)  alors qu'ils étaient en cellule et avaient parlé de mettre fin à leur jour.

Non, quand je vois des délits de ce genre,  (je parle des forces dits de l'ordre), je me dis que l'embauche faite au Ministère de l'Intérieur pour sélectionner des policiers n'est pas toujours assez sévère ni  adaptée à leur mission.


Je ne sais pas comment c'est terminé la comparution immédiate du comédien, mais si j'étais juge, j'aurais demandé l'arrestation immédiate du policier et je l'aurais mis à pied pour un bon moment. C'est tout ce qu'il mérite ainsi que ses compagnons brutaux.

Mesdames les Ministre de l'intérieur et de la justice, que proposez vous devant de tels dénis de justice ?




Yvan Balchoy
 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article