Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

 

J'accuse des instituts de sondage de ne pas être qu'un instrument de mesure des intentions de votes;  je suis persuadé que payés par des fortunes le plus souvent (est-ce un pléonasme) à droite, elles exercent une influence non négligeable sur les électeurs. Je pense qu'assez nombreux sont les électeurs un peu indécis qui préfèrent "gagner" les élections que les perdre.

Mais ceci n'est pas mon propos aujourd'hui. Il n'est pas nécessaire de faire intervenir les machinations plus ou moins sombres de certains instituts de sondage pour démontrer que ces élections majoritaires à deux tour ne sont en aucun cas démocratiques. Pas plus bien entendu que les élections du Royaume uni.

Ainsi tout le monde peut entendre plusieurs fois par jour qu'avec 41% des intentions de votes, le parti de Sarkozy peut atteindre de 400 à 450 voix soit environ 80 %, tandis que les socialistes avec au moins 26 % n'auraient qu'une centaine de députés et sans doute beaucoup moins.

En bref avec moins d'un électeur des votants sur deux on se paie 80 % des sièges et les près de 60 % des électeurs restant se partagent environ 20 %.

Ces mathématiques sont ignobles pour la démocratie. Je sais qu'elle valent autant en cas de victoire du parti socialiste mais c'est tout autant dégueulasse.

Au moins les socialistes avaient réintroduit de la proportionnelle pour mettre un peu plus d'équité dans les élections mais la droite, non contente d'avoir faussé à vie les élections sénatoriales calaculées pour toujours donner la victoire à la droite sont vite revenus sur un "fromage" qui cette fois-ci va leur donner 80% à 90% de l'argent prévu pour les élus alors qu'ils n'auraient pas réussi à réunir une voix sur deux des votants.

J'entends ce soir que l'innerrable monsieur Raffarin propose d'élire 77 élus à la proportionnelle et de garder 500 pour le système inique actuel. Quelle iniquité !

D'ailleurs il parle de remodeler les 500 autres sièges, peut-être à la manière du Sénat  ?? ce qui permettrait à la droite d'avoir à sa botte la majorité des élus quelques soient les fluctuations des intentions de vôte comme c'est le cas au Sénat.

A vrai dire qui s'étonnera que cette même droite prépare des réformes qui au plan financier ou fiscal répartiront l'argent de l'état dans des proportions assez semblables s'il s'agit des classes aisées, les privilégiés de Sarkosy, car, c'est certain ils se lèvent toujours tôt et se couchent très tard et travaillent tous d'arrache pied surtout après que de grandes fortunes pas toujours très honnêtes iront à leurs  héritiers sans rien ou presque rien pour l'Etat. Où sont les rentiers de la république ?

Je trouve qu'on n'est pas plus juste avec ce type d'élection plombée qu'avec feu les élections censitaires d'autrefois.

J'estime qu'avec 41 % la droite mérite 235 députés et que le reste c'est du vol de l'électorat et qu'on ne me parle pas de couper l'herbe sous les pieds du Front National, car c'est en adoptant une partie du programme du front national et en absorbant ainsi une grande partie de ses électeur que le sieur Sarkozy a triomphé ce qui me semble beaucoup plus grave qu'avoir 69 députés FN par exemple.

Messieurs de la droite vous allez sans doute triompher avec un système inventé par les bourgeois pour ne jouer qu'à deux en matière électorale en privant près de la moitié des électeur de toute représentation au Parti Bourbon.

Le jour où un parti courageux, ce ne sera donc pas l'UMP, changera cela, le France redeviendra sans doute un pays démocratique basé que la liberté, égalité, fraternité qui ne sont plus que des mots depuis bien longtemps.

 

 

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article