Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

I04-08-19- L'ÉTAT "EN MARCHE" ANNONCE DE DROITE ET DE GAUCHE" MAIS DE PLUS EN PLUS ULTRA DROITE ET BOURGEOIS
 

 

 

 

 

L’ETAT « EN MARCHE » DE PLUS EN PLUS ETAT BOURGEOIS AU SENS DE LA CELEBRE CHANSON DE BREL

 

 

NON LE MACRONISME ‘EST PAS DE DROITE ET DE GAUCHE COMME L’ANNONCAIT FAUSSEMENT l’EX-BANQUIERDE ROTSCHID il détruit systématiquement l’économie  de partage et de redistribution mis au point par le communisme, le socialisme et la démocratie chrétienne au lendemain de la guerres qui a fait de la France un pays de justice centrée sur les droits de chaque citoyen.

Depuis que Macron, Ministre de l’économie de François Hollande l’ait encouragé à remettre au rebut l’héritage de 1945 tout en trahissant déjà son maître, devenu ensuite Président, d’autant plus facilement que le choix se fit face au Front National, Macron a très vite montré son vrai visage d’économiste ultra libéral.

Son premier geste politiqué, un cadeau extraordinaire face aux plus riche de France tandis qu’on réduisait l’APL pour les plus démunis aurait dû ouvrir les yeux des citoyens sur la supercherie d’une doctrine qui officiellement de gauche et de droit n’était que la soumission à la droite la plus extrême et la plus injuste.

A mes yeux, l’expérience de ce partir prétendument « EN MARCHE » ne pouvait réussir, car Macron, peut-être bon banquier, n’avait aucune vraie expérience du pouvoir. En la matière, il n’est qu’un amateur aux pouvoir exorbitants à cause de la distorsion du système électoral de la cinquième république qui trahit le suffrage universel en le rapprochant d’un suffrage censitaire par le système majoritaire.

Macron est toujours un amateur en politique  et nous pouvons craindre que sa politique à venir se fasse à coup d’essais qui, viciés par ses excès idéologiques risquent de déboucher le plus souvient  sur une politique bourgeoise au sens que Brel avait donné à ce mot dans une célèbre chanson. « Les Bourgeois, plus ça devient vieux, plus ça devient bête ».

Au lendemain de la juste révolte des gilets jaunes qui a obligé Macron a mettre quelques gouttes de vin dans l’eau putride du libéralisme qu’il veut imposer au peuple, qui ne volait qu’autour de lui, son parti devient devient de plus en plus un, parti bourgeois  de droite au service de l’argent et de ceux qui en possèdent.

Après la destruction du code du travail, prépare déjà hélas par Hollande et mis au point par Macron aidé chacun par une femme « destructrice » de solidaire, c’est à présent la destruction des « droits » du sans emploi, des retraités dont bientôt la valeur du point pourra être dévalise par simple instructions du gouvernement . Il serait très étonnant que la politique de santé exemplaire de la France ne slot pas elle aussi dépecée par ce président protecteur des nantis. (YVAN BALCHOY)

 

… Quelques mots de Mediapart

Non, malheureusement, vous n’êtes pas dans votre lit en train de finir un très mauvais rêve…Et concernant les lignes précédentes, il s’agissait bien de la France, un État de droit, vous savez,… le pays du Conseil national de la Résistance, tout du moins ce qu‘il en reste après les ravages d’un néolibéralisme qui, certes, ne date pas de 2017, et n’a pas encore détruit notre protection sociale, mais que la droite macroniste entend bien continuer d’imposer à un rythme accéléré au cours de l’acte II du quinquennat, et ce, sans état d’âme pour les droits de l’homme et les libertés publiques, en particulier la liberté d’expression. L’histoire a toujours montré que le libéralisme économique décomplexé dévaste la cohésion sociale, la démocratie…..et l’écosystème. L’horizon obscur de la France avec la droite macroniste au pouvoir ne fait plus mystère.

 

https://blogs.mediapart.fr/yves-besancon/blog/160619/portrait-de-la-droite-macroniste-au-pouvoir

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article