Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

 

 

 

 

 

 

 

 

Oeuvre de Camille Claudel widewall.ch
Oeuvre de Camille Claudel widewall.ch

Oeuvre de Camille Claudel widewall.ch

Séraphine de Senlis -pinterest.fr - Les beaux mercredi blogs
Séraphine de Senlis -pinterest.fr - Les beaux mercredi blogs

Séraphine de Senlis -pinterest.fr - Les beaux mercredi blogs

Si vous avez  vu le film remarquable relatant la vie, l'oeuvre artistique exceptionnelle de Camille Claudel, condamnée, avec la complicité de sa famille et particulièrement de Paul Claudel, qui,  ambassadeur de France, malgré sa conversion fulgurante devant une stature du Christ, en laissé sa soeur en pleine guerre, tomber sous le régime si défavorable des faibles qui expliquent en partie au moins sa mort de faim sans oublier cette censure de courrier et de contact ce refus de la laisser continuer son art qui font que j'ai relégué depuis longtemps dans mon enfer littéraire l'oeuvre de ce, paraît-il, grand écrivain. Bien entendu cette condamnation est aussi celle du régime de Pétain et de Vichy qui ont trahi tout à la fois la France et l'humanité tout court.

 

Le récit, lors d'une excellente émission historique d'Europe 1 du destin aussi tragique de Séraphine de Senlis, qui fut une grande partie de sa vie servante  y compris dans le couvent où avec dévotion elle avait choisi de vivre.

Devenue en pleine maturité d'êge une grande artiste et reconnue comme telle par un spécialiste allemand, elle se donna sans réserve à la peinture. (Vous pouvez en ce moment admirer ses oeuvres  au Musée d'art moderne de Lille !)

Elle aussi, peut-être pour s'être abandonné avec excès à la création artistique comme Camille, en a souffert psychologiquement au point qu'elle fut également internée et, en dépit d'une aide matérielle trop faible de ce connaisseur allemand qui l'avait fait connaître, elle finit par mourir  de faim, puis jeter à la fosse commune,  victime de la politique inhumaine de Vichy face aux malades mentaux qui est comme un écho pas si lointaine que ça de l'horrible Shoah commis contre nos frères juifs, tsiganes, handicapés et communistes.

J'irai demain visiter cette exposition  de Séraphine comme j'ai souvent admiré quelques chefs d'oeuvre de Camille Claudel  et je n'oublierai jamais la lâcheté qui a tué ces deux grandes artistes frappées sous les lois scélérates de Vichy contre les plus faibles.

 

Yvan Balchoy

 
Commenter cet article
 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article