Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Cet article publié sur mon blog, il y a plus de dix ans, reste plus actuel que jamais dans ce nouveau contexte du Macronisme, car aujourd'hui ceux qui, le croyant ont élu le Président de la France de droite et de gauche doivent bien constater que pour l'essentiel il marche à droite toutes ! (YVAN BALCHOY) 

DU SECTARISME HAUT PLACE

Je ne serai pas long aujourd'hui ce qui ne veut pas dire que ce que j'ai envie de crier est sans importance.

Il s'agit de Madame Chirac, qui, on le sait, doit sa place privilégiées en grande partie aux électeurs de gauche qui ont soutenu son mari contre Le Pen en 2002. On sait comment Chirac qui n'avait pas rassemblé au premier tout un électeur sur cinq a exprimé sa reconnaissance vis à vis d'électeurs ne faisant pas partie de son parti. Il les a tout simplement ignoré comme s'il avait été élu par des électeurs enthousiastes de son programme ce qui est complètement faux. Ils avaient de bonne raison pour cela.

Nous n'avons pas oublié les nombreuses magouilles et entourloupettes abracadantesques du Président qui comme maire de Paris aurait détourné pas mal d'argent venant des marchés publics au profit de son parti. J'enploie le conditionnel car le Président comme tout et chacun a droit à sa présomption d'innocence même s'il est bien arrangé une sorte de "virginité" morale  avec la complicité des Ministre de la "Justice" et de la majorité "incroyable" que lui a donné un système électoral qui vole les électeurs des petits partis de leurs voix.

En revanche il y a des faits qui sont patents qui sans doute ne sont pas délictueux encore que... des voyages en avions payés cash avec l'argent du contribuable. Il ya ces ces week-ends de vacances, parfois très ou trop "personnels" de Mr Chriac ou du couple par exemple à l'île Maurice payés avec des fonds en un sens "noirs" selon moi  car provenant des fonds secrets qui sont  comme les caisses noires gouvernementales ou élyséennes.En quelques jours vous dépensiez à deux ce qu'un bon ouvrier met parfois plusieurs années à gagner. Ecoeurant !

Et après cela vous demandez aux français moins fortunés de donner leurs pièces jaunes pour des enfants malades, cause combien respectable, mais peut-être en restreignant votre niveau de vie vous auriez pu aider bien plus ces enfants. Et je ne parle pas des "frais de bouche" de la mairie de Paris : de quoi nourrir chaque jour les habitants d'une rue.

Vous êtes devenue grâce à la droite et grâce à la gauche Présidente, je croyais de tous les français. Cela aurait du vous imposer une retenue politique et surtout électorale. J'ai été scandalisé il y a quelques années par votre déplacement pour essayer d'empêcher l'élection du mari de Madame Ségolène Royale. Je le suis tout autant en vous voyant présenter Sarkosy, ce politicien si proche des idées les plus contestables de l'extrême droite comme celui qui "garantit le mieux l'avenir de la France." Oui s'il faut traduire cet "Avenir de la France" par le bon avenir des nantis, du Médef, des gens qui paient des impôts de moins en moins importants tout en gagnant  de plus en plus d'argent. Bien entendu Sarkosy, votre idole créera une TVA sociale pour faire payer par les petits salaires et ceux qui gagnent trop peu pour payer l'impôt sur le revenu ce que les plus riches ne paieront pas. je redis écoeurant. Non seulement vous ne devriez pas prendre parti pour un candidat quelqu'il soit tant que vous êtres Présidente mais, compte-tenu des nombreuses "affaires"  financières peu reluisantes pour lesquelles des magistrats ont été sanctionnés car ils pensaient que la justice est égale pour tous ce qui est manifestement faux. Quand je pense qu'une mère de famille qui prend un peu de nourriture dans un supermarché  pour nourrir ses enfants est condamnée pour vol et que d'autres hautes personnalités qui volent mille fois plus peuvent faire taire la justice, je suis indigné. Taisez-vous, Madame la Présidente, je sais que les coquins s'assemblent et je ne m'étonne pas trop de votre appui au président de l'UMP mais pour toutes les raisons que je viens d'énumérer je  trouve  votre intervention dans la campagne électorale à la fois scandaleuse et très regrettable. Il me fallait le dire !

 

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article