Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

DETOURNEMENT DE FONDS




 

Nous l'avons appris hier ou avant hier, l'ex président ou directeur de Air Bus, Noël Forgear (?) qui a perdu son emploi a reçu une indemnité de plusieurs millions d'euros plus deux millions cinq cent mille euros de non concurrence. 


 

J'aimerais connaître  l'indemnité perçue par un travailleur de base dans la même entreprise. Dans une société ou tant d'individus ou de familles vivent dans la précarité ou pire dans la misère sans travail, sans toit et presque sans droit que des êtres humains se croient supérieurs au point d'exiger ou souvent de s'octroyer ces salaires extrêmes, extrémistes et que je trouve pour ma part inhumains, immoraux et immondes. Celui qui se paye un restaurant privé avec une carte bancaire d'entreprise est susceptible d'être poursuivi pour détournement de fonds sociaux, celle qui est obligée de donner à manger à ses enfants est poursuivie pour vol et ce directeur obèse financier peut se retirer parfois après avoir mal fait son travail avec plusieurs siècles de salaire qu'il distribuait chichement à ses petits collaborateurs. Si un jour, que je célèbre d'avance le peuple reprend le pouvoir, il faudra faire dégorger ces voleurs du bien commun pour les ramener au sein de l'humanité. Les obliger à vivre au salaire minimum de leur entreprises quelques année serait un juste retour des choses. 


 

Dans le Métro de ce matin on détaille le salaire de base du président de Fortis soit 750 000 € et les indemnités (2 000 000 €) sans compter sans doute toutes sortes d'indemnités diverses. Il en est peut-être fier, s'arroge tout le mérite de résultats obtenus surtout avec la sueur et parfois l'exploitation de ses subordonnés, avec son super-super salaire il me fait penser à ces bœufs pleins de graisse qui triomphent dans les concours agricoles. 


 

Il faut en finir avec ces revenus démesurés qui crient vengeance au ciel quand on pense à tous les malheureux de la terre. 


 

Messieurs Ex-Président de AIR-BUS ou presque et vous Président de Fortis quand vous vous regarderez dans un miroir, vous ne verrez qu'un ersatz d'homme, un voleur de surabondance comme le disait Proudhon. Vous vous croyez des privilégiés, c'est bien vrai des privilégiés de la honte, vous méritez le mépris social qu'on jette sur vous à juste titre.

Yvan Balchoy




 

Yvan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article