Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

10-07-19- UNE SEMAINE DE  "NON TRAITEMENT MEDICAL" POUR VINCENT LAMBERT AU CHU DE REIMS

Vincent Lambert est-il encore vivant ? Selon les dernières informations confirmées par sa famille, le traitement subi à l'initiative du docteur Sanchez ne lui laisse aucune chance.

Quand ce médecin, peu regardant quant à son serment d'Hippocrate, présente son intervention depuis la décision de la Cour de Cassation comme un arrêt des traitements, il ne nous dit pas la vérité car nourrir et abreuver un être humain n'est jamais un traitement car c'est un besoin naturel dont on ne peut priver quiconque sans le tuer, ce que fait le  CHU de Reims où personnellement j'espère ne jamais devoir être soigné.

Ce qui est grave dans le cas de Vincent Lambert, c'est que la seule allusion à un désir de ce que la médecine française appelle le refus d'un acharnement thérapeutique et non pas ce qu'il est vraiment une maltheunasie,  (mort sous sédation de faim et soif en parfois plus d'une semaine !) c'est que la seule personne qui prétend exprimer la volonté de Vincent sans preuve a peut-être un intérêt personnel à ce que Vincent ne fasse plus partie de sa vie ce qui n'est pas le cas de  sa maman.

 Contrairement sans doute à cette fraternité catholique opposée en tous points à l'euthanasie, je accepte  une euthanasie sous condition qu'elle soit voulue explicitement   (ce n'est pas le cas de Vincent) et immédiate sans souffrance (ce que la loi hypocrite Léonetti ne peut assurer) 

Bien entendu la société peut prévoir des conditions pour admettre cette interruption de la vie liée à des souffrances physiques ou morales insupportables pour éviter que ce choix devienne banal.

 

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article