Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

 
 
 
 
 
L’image contient peut-être : 1 personne, océan, plein air, eau et nature
Petra Ke

Als het je zoon was.
Zou je de zee vullen met schepen
Van welke vlag dan ook.

Je zou met iedereen samen

Afficher la suite
Si c'était ton fils.
Voulez-vous remplir la mer avec des navires
De N'importe quel drapeau.

Vous seriez ensemble avec tout le monde
Avec des millions
En train de faire un pont
Pour vous le procurer
Attentionné
Tu ne le laisses jamais seul.
Tu le ferais avec ton ombre
Ne laissez pas le soleil brûler dans ses yeux.
Tu le couvres comme une cape
Pour qu'il ne se mouille pas.
Ou se noyer dans l'eau salée.

Si c'était ton fils, tu irais bientôt à la mer.
Tu tuerais le pêcheur qui ne prête pas son bateau, en criant de demander de l'aide.
En train de frapper aux portes des gouvernements
Pour réclamer la vie.

Si c'était ton fils aujourd'hui, tu ferais le deuil.
Tu détesterais le monde, tu détesterais la mer
Plein de navires.
Tu détesterais qui les garde stables et droites.
En attendant
Ça va être en train de crier.
Remplacé par de l'eau de mer.

Si c'était ton fils, tu les appellerais et tu dirais
Des lâches inhumains, j'arrive !
Ils devraient vous arrêter, tenir, geler.
Ou tu lui smash le visage
Vous les noyer tous dans la même mer.

Mais tais-toi.
Ce n'est pas ton fils.
Vous pouvez dormir tranquillement.
Et surtout, c'est sûr.
Ce n'est pas ton fils.

Il n'est qu'un fils des dolomites perdues,
De la sale humanité, qui ne fait aucun bruit.

Ce n'est pas ton fils.
Dormez paisiblement,
Ce n'est pas à toi.
- non, pas encore.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article