Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

BATAILLE DE STALINGRAD

BATAILLE DE STALINGRAD

Oui, l'importance, le grand rôle de nos alliés occidentaux fut bien mis en valeur dans l'émission de Wendy Bouchard, mais transformer la débâcle de 1940 en presque victoire sous le prétexte que l'héroïsme de 30 000 soldats français à permettre le retour de 300 000 britanniques a rendu possible quatre ans plus tard le débarquement est un peu osé.

Les interlocuteurs choisis par Madame Bouchard  ont contredit, partiellement à juste titre, l'idée que la gauche fut résistante et la droite collaboratrice mais à ce propos n'ont que très peu parlé d'une résistance où le FFI à dominante communiste fut, je crois, majoritaire

Je ne me suis pas étonné que Wendy, dont j'attends peut-être  stupidement un émission sur le drame Palestinien, ait affirmé que De Gaulle fut rejoint à Londres par des juifs et… d'autres, ce qui n'est pas faux mais est un peu hors question.

L'amission n'a pas seulement sali  à juste titre le souvenir de Céline et autres collaborateurs de droite ou de gauche mais en présentant Jean Paul Sartre comme un presque collaborateur des nazis, elle s'est rallié à des opinions complotistes.

Plus tard,  parlant d'un ouvrage à tout le moins douteux de Dominique Doriez "Les vérités cachées de la dernière guerre mondiale, la journaliste nous entraîna sur un terrain plus que glissant.

Tout ne fut peut-être pas négatif dans la vie de Mussolini et du fascisme  mais absoudre ou presque  les crimes commis par le duce, y compris contre des juifs, par ce qu'il pensait et peut-être faisait en 1930 me semble relever d'une nouveau genre de négationnisme. L'auteur ou commentateur du livre a osé minimiser le caractère dictatorial du régime fasciste même durant la deuxième guerre mondiale, toujours au nom de cette position moyenne qui fut défendue tout au long de l'émission, une moyenne qui a souvent frisé la pire médiocrité.

Le plus grave, le plus sordide enfin qui, à mes yeux, condamne cette émission à la poubelle de l'histoire, c'est que la seule mention du peuple soviétique et de ses vingt millions de victimes juives et non juives, surtout communistes, ne fut rappelé qu'à travers des "crimes" (cités avec la même non objectivité que dans l'affreux livre noir du communisme) de Staline qui fut le maître d'œuvre de la capitulation du Reich en galvanisant son peuple  et de Mao dont on se demande ce qu'il faisait dans cette émission sur la capitulation du Reich.

Cette omission du rôle héroïque joué par l'Union soviétique  et ses vingt millions de victimes suffit à médiocriser une émission très partisane, plus à droite qu'à gauche en tout cas,  à travers des commentateurs qui aussi méchants que bêtes, anticommunistes  toujours ce qu'ils n'auraient surtout pas du être, ce jour , en commémorant une date qui ne fut possible que par l'alliance entre le capitalisme américain et le communisme de l'URSS contre les dictatures nazies et fascistes qui toutes deux trahirent l'humain sous toutes ses formes.

Non, Madame Bouchard, je  ne suis pas satisfait de votre  présentation d'une libération qui fut, au niveau des états,  le fruit de la gauche ainsi que de la droite qui la rejointe dans cette lutte commune qui nous a libérés.

P.S. En revanche, j'ai apprécié votre  allusion a cet autre commémoration qu'est le massacre d'Algériens à Sétif par l'armée française !

Yvan Balchoy

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article