Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

C'estoit assés de vos yeux...

C'estoit assés de vos yeux pleins de charmes

Pour vaincre ma raison;

Mais vous chantez encor! ô quelle trahison!

Doit-on blesser ceux qui rendent les armes?

Je voy bien que ma mort est tout vostre desir;

He bien! je meurs; mais je meurs de plaisir.

Vous eussiez eu d'une mort plus cruelle L'esprit plus satisfait;

Mais pouviez-vous chanter et produire un effect

Qui fust contraire à vostre voix si belle?

Ainsi, belle Phillis, contre vostre desir,

Je meurs, je meurs, mais je meurs de plaisir.

 

https://www.poesies.net/paulscarronpoesies.txt

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article