Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Publié par BALCHOY

 

 

 

Départ dans la nuit,

Traversée de villages endormis,

Kilomètres en goguette,

Aurore frissonnette,

Campagnes se dressant en montagnes,

Bosquets se groupant en forêts.

Tout au bout de la route,

Au volant je m'arqueboute.

Spa apparaît au milieu des bois,

Perle fine en son écrin de collines.

Lumières tamisant un air de fête,

Parmi les passants défilant tout souriants.

Enfin ton château tout là-haut !

Attente bouleversante qui m'enfante,

Te voilà, quelle joie !

Chaleur de ton acceuil sur le seuil,

Musique en duo de nos corps,

Silence de nos convergences,

Nos yeux se font le plus tendre des aveux.

Poèmes qui remplacent nos "Je t'aime"

Sur un fond de Bohème.

 

En route vers Botrange,

Entre nous que d'échanges.

La brume nous enfume,

Dans le brouillard, le paysage se perd blafard

Qu'importe le froid, puisque je te bois.

Enfin le Signal dans sa lueur spectrale.

Chaleur de l'auberge qui nous héberge,

Pain partagé, amour engrangé,

Quel honneur de t'avoir comme consoeur.

En haut de la tourrette,

Nous n'avons plus qu'à nous conter fleurette.

Je goûte le suc exquis de tes lèvres,

Dignes du plus adroit des orfèvres.

Nos caresses apaisent nos stress.

Mille frissons,

En te suivant dans le colimaçon.

Au retour, ce que nous perdons en chemin,

Nous le gagnons en entrain.

Jean Ferrat en ville

Entre nos tendresses se faufile.

Dans la chambre, nos coeurs tremblent.

Envie empreinte de nostagie

Devant ces lits jumeaux

Qui me rappellent la douceur de ta peau.

Dans ton regard, je découvre tant d'espoir

Mais l'heure est là,

Dure loi,

Il faut nous arracher

A cette douce intimité.

Ta silhouette au loin s'en va,

Il me semble qu'il fait plus froid ...

 

Mais n'est-ce pas vers toi

Que je fonce déjà !

 

Illustration de Gisèle Leeman 

 

 

 

Ce poeme a été publié dans une plaquette "ODE A GIGI" dont il me reste quelques exemplaires numérotés que je peux vous adresser au prix de 10 euros 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article