Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Où mènent les guerres pour le pétrole menées par les pays de l'UE et l'OTAN?
Au nom de la défense des droits de l'homme, encore bien!
Pour une politique étrangère conforme à la dignité humaine, votons le 26 mai pour le PTB n°12
Les gens d'abord, pas le profit!
Il est temps que cette politique migratoire criminelle cesse.

Afficher la suite
 
L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises
Loïc Fraiture

Un reportage à vous glacer le sang… Meurtre, torture, viol, esclavage est le sort réservé aux réfugiés que l’Union Européenne renvoie en Libye...

Le 3 février 2017, lors d’un sommet européen, les 28 chefs d’État et de gouvernement de l’UE dont Charles Michel (MR) décidaient en effet de « former, équiper et soutenir les gardes-côtes nationaux libyens » (Déclaration de Malte par les membres du Conseil européen concernant les aspects extérieurs des migrations : remédier à la situation le long de la route de la Méditerranée centrale, la Valette, 3 février 2017). De nombreux témoignages et rapports de Médecins Sans Frontières, Amnesty International et des Nations Unies indiquent pourtant déjà que les réfugiés y sont détenus dans des conditions inhumaines. Dans une réponse à une interpellation du parlementaire du PTB Marco Van Hees, le ministre des Affaires Etrangères et européennes Didier Reynders (MR) confirme le soutien apporté par l’UE aux garde-côtés pour y ramener les réfugiés : « Dans le cas de la route méditerranéenne, nos relations avec la Libye sont essentielles. [...] L'Union européenne a pris de nombreuses initiatives pour renforcer la capacité à la fois des garde-côtes et des autorités locales […]. Dans ses efforts, l'UE et les États-membres y participent activement [...] ».

Renvoyer des réfugiés en Libye est contraire à la Convention de Genève et à la Convention Européenne des Droits de l’Homme. Mais les chefs d’État européens ont trouvé une astuce: former et financer les garde-côtes libyens pour qu’eux s’en chargent. C’est d’ailleurs l’analyse qu’en fait également Philippe De Bruycker, professeur à l’Institut d’études européennes et à la faculté de droit de l’ULB, au lendemain de ce sommet: « les Européens vont tenter de s’arranger, en les finançant, pour que ce soit les autorités libyennes qui, sous prétexte de secourir ces personnes, les interceptent et les ramènent en Libye. De cette manière, les Européens ont les mains propres. Il sera complexe de mettre leur responsabilité juridique en cause ». (La Libre, 3 février 2017). Aussi hypocrite que répugnant.

Il est temps que cette politique migratoire criminelle cesse.
Dans notre programme sur les réfugiés, le PTB :
➡️ appelle à mettre fin au deal avec la Libye et aux accords migratoires qui sont en violation avec les droits humains ;
➡️ se prononce en faveur de la création de voies sûres et légales pour les réfugiés, en collaboration avec les Nations Unies.

https://www.ptb.be/refugies_sattaquer_aux_causes_qui_pousse…

L'U.E  avec ses salaires extravagants aime conseiller l'austérité aux peuples qui la constituent. Elle critique à juste titre la politique des pays de l'Est qui utilisent le Christianisme pour pratiquer une politique antiévangélique.

Hier nous avons vu Sarkozy a côté de Macron pour rappeler une causé juste, c'est sûr mais n'oublions pas le Sarkosy assassinµin non seulement d'un leader africain qui l'a probablement aidé à être élu makis qui a "tué" un pays qui se portait sûrement mieux qu'aujourd'hui.

Confier aux bandits qui gouvernent à cause de nous la Libye les réfugiés d'Afrique ou du Moyen Orient est un crime que je n'attribue pas seulement au triste Sarkozy mais aussi aux leaders actuels de l'Union Européenne que nous avons hé:las souvent élu croyant qu'ils étaient pour la démocratie.

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article