Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

05-05-20- UN SONDAGE TENDANCIEUX MENACE-T-IL LA SANTE  DES PERSONNES AGEES EN BELGIQUE ET AUX PAYS-BAS ?

Laurent Vercheval (sur FACEBOOK)

19 mars, 07:12 ·

Ah ben, nous sommes au 21ème siècle, les mentalités évoluent, n'est-ce-pas ?

En lecture libre
EXTRAITS:
Les résultats de ces études sont stupéfiants : 40 % des Belges (et davantage de Flamands que de Wallons) songent sérieusement à conserver l’équilibre de la Sécu « en n’administrant plus de traitements coûteux qui prolongent la vie des plus de 85 ans ».

On devine la suite : on aurait rapidement une médecine à deux vitesses, entre les patients qui doivent se contenter de la Sécu et ceux qui ont les moyens de se payer les médicaments non remboursés ou les opérations auxquelles ils n’auraient plus accès.

«Balayer les plus âgés, ce serait perdre notre humanité»

L’air du temps est donc sombre pour les plus âgés.

Oui, c’est une des formes du jeunisme qui a envahi notre société. On ne supporte pas les personnes âgées qui prennent trop de temps pour évacuer les passages pour piéton. On leur reproche le coût des soins engagés pour sauver leur vie ou leur donner du confort. Pourtant, ces gens ont contribué pendant plusieurs dizaines d’années à la solidarité dans la société. Pour le dire autrement, ils ont payé pour la Sécurité sociale actuelle. Les en priver serait donc particulièrement indigne et injuste. Sur le plan éthique, ce genre d’attitude ne peut tenir dans aucun des grands paradigmes bioéthiques, on ne peut appeler à déposséder des êtres humains de leur autonomie, c’est du totalitarisme

 

A propos de ce "sondage" ou pseudo-sondage lié à la fondation Roi Baudouin qui doit se retourner dans sa tombe, je veux rappeler cette militante hollandaise, Corinne Ellemeet d'un parti qui se prétend à gauche puisqu'il s'appelle LINKS aux Pays-Bas qui n'a pas hésiter à exercer une sorte de chantage politique pour imposer à un autre parti l'arrêt de traitement coûteux pour des patients à partir de 75 ans déjà et surtout après 85 ans.

On leur refuse, aux Pays-Bas,  un  pacemaker à 75 ans. J'ai reçu le mien à 79 ans en France et j'en vis très bien. Si on avait écouté cette horrible bonne femme qui n'est pas âgée bien sûr, je serais sûrement mort ! 

Ce sondage  pour la Fondation Roi Baudouin a interrogé 6000 personnes sur 12 millions de Belges . Un institut de sondage est payé, il connaît les désiderata de ses acheteurs. Il lui est assez facile dans le choix de ceux qu'il interroge dans l'écriture et l'ambivalence des questions d'obtenir ou de se rapprocher de but recherché.

La Fondation ROI BAUDOIN n'a t'elle rien de mieux à faire que de risquer de mettre en question la qualité et la quantité des soins que la société peut ou doit réserver à ses ainés.

Je ne crois pas du tout que 40 % des Belges de tous milieux refuserait des soins vitaux même coûteux susceptibles de permettre à une personne de 85 ans de vivre plusieurs années supplémentaires.

Bien entendu les économistes pour qui  l'humain n'a de valeur que mercantile ne voient dans les vieillards que des charges inutiles et leur mort est pour ces hypocrites une libération individuelle et sociale.

En Belgique en cas de grandes souffrances physiques ou morales, nous avons le droit d'abréger nos vie avec le secours de la médecine dans un cadre réglementaire, c'est vrai. 

J'en suis grand partisan et j'utiliserais ce droit sûirement si j'estime que la continuation de ma vie me détruit physiquement et psychiquement.

Mais il n'y a que MOI qui peut prendre cette décision

Personne ne peut me l'imposer pour des raisons morales ou économiques. Celui qui passe outre de la volonté du patient et abrège  volontairement sa vie est un ASSASSIN de nouveau type (encore que dans l'antiquité…) et doit être traité comme tel.

Si nous ne prenons garde nous passerons vite à une suppression des personne non économiquement rentables selon des critères de rentabilité avec mise à mort douce ou pas quand l'autorité publique le voudra.

Je sais qu'on risque d'habiller du terme humaniste ce néobarbarisme qui prolonge l'idéologie nazie. Mais nous avons à la traiter avec la même rigueur !

A tout âge, conscient ou inconscient une personne âgé reste une femme ou un homme et doit être traitée comme tel.

Je le pense, en me rappelant les paroles et les actes de Jésus mais je suis sûr, que tout homme sincère athée ou croyant, qui ne voit pas en l'être humain, qu'une valeur économique  continuera à voit en la personne âgée un être humain complet et respectable par tous.

 

Yvan Balchohy

Cet article fut écrit en ce blog, il y a plus d'un an et pourtant, à tort ou à raison, je le trouve prophétique du malheur qui aujourd'hui nous frappe.

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article