Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Hier, j'ai entendu sur une radio quelconque (elles se ressemblent tant) un général français œuvrant (si l'on peut dire au Moyen Orient), s'expliquer à propos de plusieurs de ses missions ayant pour objet de tuer des adversaires ou baptisés tels par le haut commandement français via des drones ou directement à partir d'avions de chasse.

"La première fois que j'ai tiré, en voyant clairement les dégâts de mes tirs, j'ai compris que je tuais de nombreuses personnes et cela a été un choc psychique et moral  pour moi."

Mais en réitérant de nombreuses fois, de telles exécutions, peu à peu, ces mises à mort sont devenues une sorte de routines comme si les personnes qu'à tort ou à raison je tuais n'était plus pour mon cerveau de vrais êtres humains mais de simples objets à éliminer.

De même, le Ministre Le Drian, ex-socialiste, je pense, a déclaré, il y a peu qu'il est normal d'éliminer une homme dans les pays en guerre, à partir du moment où il est adversaire de la France, quel que soit le moyen utiliser pour le neutraliser (quel beau mot particulière lâche pour désigner la mort violente d'un homme !)

Ainsi nous voici revenus, dans le contexte si ambigu de la défense nationale et de la guerre prétendument juste, à la  B A R B A R I E  tout court que nous attribuons sans nuance et justement, je crois, à l'état Islamique, mais que nous refusons trop souvent de reconnaître dans beaucoup de nos crimes militaires ou politiques.

Ce général français, se croit sans doute mener une lutte juste contre le mal et donc assez rapidement, tue sans problème moral comme le ministre cité plus haut. 

A mes yeux, ce sont des assassins comme les autres et j'ai le plus grand mépris pour un tel détournement des  lois (?) de la guerre  qui se rapprochent de plus en plus au geste que nous faisons en agitant une bombe insecticide pour débarrasser d'une gène, geste qu'il conviendrait souvent de remettre en question

Le bon militaire en l'occurrence, celui qui peut se dire éthique, c'est celui qui dira "NON" à son président, à son ministre à son chef d'escadrille. Je pense exactement de la même façon au sein des fanatiques islamiques parmi lesquels il est possible que des considérations morales puissent aussi exister.

En tout cas, en écoutant ce général qui peu à peu, tue sans scrupule des êtres  humains coupables d'hostilité ou simplement voisins de coupables, mon antimilitarisme instinctif a progressé d'un cran et je  dirai  à ce militaire qu'il ne vaut pas plus que ses victimes, hier, peut-être, bourreaux eux aussi  de leurs frères humains. (Yvan Balchoy)

 

 

Des anciens pilotes de drones se disent « horrifiés » par la cruauté des programmes d’assassinat. (The Intercept)

Anciens pilotes de drones, Brandon Bryant, Michael Haas et Cian Westmoreland. Photo : Joe Fionda

Les pilotes de drones sont en train d’infliger de lourdes pertes civiles et ont développé une culture institutionnelle insensible à la mort d’enfants et d’autres innocents, ont déclaré quatre anciens pilotes lors d’une conférence de presse aujourd’hui à New York.

Les meurtres, qui font partie du programme d’assassinat ciblé de l’administration Obama, aident le recrutement de terroristes et sapent ainsi l’objectif du programme qui consiste à éliminer ces combattants, ont-ils ajouté. Les pilotes se réfèrent aux enfants comme des « terroristes miniatures » et comparent leur assassinat à « couper l’herbe avant qu’elle pousse trop haut », a déclaré l’un des pilotes, Michael Haas, ancien officier supérieur de l’Armée de l’Air. Haas a également décrit l’usage largement répandu de drogues et d’alcool, en précisant que certains pilotes avaient effectué des missions sous leur emprise.

 

L’administration Obama a fait de grands efforts pour garder secret les détails du programme de drones, mais dans leurs déclarations aujourd’hui les anciens pilotes ont révélé la culture qui s’est développé entre les responsables de sa mise en œuvre. Haas a dit que les pilotes deviennent acculturés au point de nier l’humanité des personnes visées sur leurs écrans. « Il y avait un très grand détachement quant à qui étaient ces personnes que nous avions dans notre ligne de mire, » a-t-il dit. « Ouvrir le feu était grandement salué et encouragé »

 

Les pilotes ont dit qu’ils se sentaient encore plus en devoir de parler au lendemain des attentats terroristes meurtriers à Paris la semaine dernière ; ils croient que les assassinats par drones ont alimenté la montée du groupe extrémiste l’Etat islamique qui a revendiqué la responsabilité des attaques.

Westmoreland a déclaré à propos des drones : « A court terme, ils sont efficaces pour tuer des gens, mais à long terme, ils ne le sont pas. Il y a des gamins de 15 ans qui ont grandi sans avoir connu une seule journée sans vols de drones au-dessus de leurs têtes, mais vous avez aussi ceux qui vivent à l’étranger et qui regardent ce qui se passe dans leur pays d’origine et qui voient régulièrement les violations qui s’y déroulent, et ça c’est quelque chose qui peut les radicaliser ».

Dans leur lettre ouverte à Obama, les anciens pilotes de drones ont exprimé un point de vue similaire, en écrivant que pendant leur service, ils « ont fini par réaliser que l’assassinat de civils innocents ne faisait qu’alimenter les sentiments de haine qui sont à l’origine du terrorisme et des groupes comme l’EI, » et en décrivant plus loin le programme comme « une des forces motrices les plus dévastatrices du terrorisme et de déstabilisation dans le monde entier. »

Lors de la conférence de presse, les pilotes ont exprimé ces sentiments. « Il semble que nos actions ces derniers temps n’ont fait qu’aggraver le problème... Les drones sont efficaces pour tuer des gens, mais pas pour tuer les bons », a déclaré M. Bryant. « Avons-nous perdu notre humanité dans notre poursuite de vengeance et de sécurité ? »

Murtaza Hussain

Traduction « sommes-nous réellement conscients de ce que nous faisons ailleurs ? » par VD pour le Grand Soir avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles.

https://www.legrandsoir.info/des-anciens-pilotes-de-drones-se-disent-horrifies-par-la-cru...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article