Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

10-03-19- QUEL GENRE DE JUIFS SOIMMES-NOUS ? (YOSSI KLEIN -HAARETZ)
10-03-19- QUEL GENRE DE JUIFS SOIMMES-NOUS ? (YOSSI KLEIN -HAARETZ)

Yossi Klein, éditorialiste de Haaretz demande :

« Quel genre de juifs sommes-nous ? N’avons-nous pas des yeux, des mains, des sentiments, des affections, des passions ? Ne pleurons-nous pas au cinéma ? L’officier de police de l’immigration n’a-t-il pas de cœur ? Le pilote qui bombarde Gaza n’a-t-il pas d’enfants ? Le cri d’un jeune enfant ne leur transperce-t-il pas le cœur ? Bien sûr que si, et pourtant nous déportons, bombardons et emprisonnons. Comment pouvons-nous faire cela avec un si grand cœur ? Le judaïsme ne ferait pas cela, mais le judaïsme israélien le fait…. L’israélité est une religion insulaire qui se vante d’être ‘un peuple debout, seul, comme une marque d’honneur. Un judaïsme qui combat le départ de ses enfants, qui nie l’existence des autres. Les laïcs sont des empoisonneurs, les Arabes sont des cafards défoncés et les réfugiés sont un cancer. Il est plus facile de piétiner les autres lorsque le réfugié est un cancer et le handicapé un exploiteur, l’Arabe inférieur et le pauvre un fainéant. Ce ne sont pas les juifs qui expulsent, oppriment et maltraitent, ce sont les Israéliens. Ce n’est pas le judaïsme qui est à blâmer, c’est le judaïsme israélien. Nous sommes les Israéliens, et voila notre judaïsme.

Il y a heureusement un autre judaïsme, même dans l'état d'Israël. Nos gouvernants à commencer par Monsieur Macron, qui ne jure que par Les sionistes d'Israël feraient bien d'enlever les ouillères de leurs yeux et de se rappeler comment en Algérie, surtout au début de la colonisation, juifs et arabes s'entendaient sinon comme frères au moins comme cousins. La réconciliation entre Palestiniens et Israéliens juifs ne sera possible que par une conversion mutuelle dans la reconnaissance des territoires respectifs (la situation de 1967 à l'exception du Mur des lamentations)mais aussi dans l'héritage religieux et social commun qui les fait tous fils d'Abraham.

Il y a des Arabes en Israël; si on leur préserve la citoyenneté y compris à la Knesset, peut-être sera-t-il possible de reconnaître à une partie des Israéliens vivant en Palestine un statut analogue pourvu que de part et d'autre chacun accepte les lois et l'autorité du pays où il réside, tout en bien sûr pratiquant librement sa foi religieuse et celle de la majorité de son peuple.

Le jour où nous gouvernements oeuvreront en ce sens, celui de la justice et du respect mutuel, La Terre Sainte constituée d'un état à majorité juive, Israël et un autre  à majorité Palestinienne, pourront vivre en paix et cette paix rejaillira sur la communauté internationale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article