Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

ENFANT ASSASSINE SUR UNE PLAGE DE GAZA

ENFANT ASSASSINE SUR UNE PLAGE DE GAZA

Manu Scordia
18 février, 14:26

Frantz Fanon disait "pas de colonialisme sans racisme". Toute conquête coloniale est accompagnée d'une idéologie profondément raciste à l'égard du colonisé. Et le combat de l'antiracisme ne peut être dissocié de l'anticolonialisme.

L'idéologie raciste qui accompagne la politique coloniale de l'Etat d'Israël s'appelle le sionisme.

Etre antisioniste, ce n'est rien d'autre que s'opposer à cette politique coloniale et à l'idéologie raciste qui l'accompagne.

Ceux qui, sous couvert de lutte contre le racisme et l'antisémitisme, criminalisent l'antisionisme, soutiennent et cautionnent le sionisme (et donc le colonialisme israélien), sont des escrocs.

Prétendre à la fois être sioniste et antiraciste est une escroquerie.

Cette escroquerie est double: 
Ceux qui défendent les palestiniens en lutte contre l'apartheid raciste, sont vus comme les racistes (parce que supposés antisémites)
et ceux qui soutiennent cet apartheid sont vus comme "antiracistes" (parce qu'ils "luttent contre l'antisémitisme").
Un peu comme si on disait que Mandela était un "raciste anti-blanc" et les défenseurs de l'apartheid sud-africain, des antiracistes.
Les faux antiracistes sont les vrais racistes et les faux racistes sont les vrais antiracistes.
Cette escroquerie peut (et doit) être démasquée par le biais de l'anticolonialisme. Et non par celui du racisme anti-juif qui ne fait que la conforter.

 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article