Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Alain Raynaud

11 h

Mardi prochain, nous nous rassemblerons contre l'antisémitisme, pas pour soutenir la politique israélienne, politique d'oppression et de violence qui nourrit aussi l'antisémitisme.

 
À propos de ce site web
 
MONDE-DIPLOMATIQUE.FR
 
 
 
 
Commentaires
 
  • Guy Quillet Intéressant, merci. Mais...quelle tristesse !
     
  • En attendant le lieu et l'heure pour Clermont-Fd...

    J'irai manifester mardi en me disant que s'opposer à l'antisémitisme ensemble c'est aussi s'opposer à tous les racismes, et que si on ne le fait pas pour les juifs, dont l'oppression et l'assassinat de masse ont marqué l'Europe et notre pays, on ne peut le faire pour les arabes, les musulmans, les sikhs, et tous les "métèques" ordinairement abandonnés, méprisés, voire livrés à une mort certaine (en Méditerranée par exemple) par les pouvoirs en place et leurs thuriféraires.

    • Guy Quillet Alain, tout à fait d'accord. Et les personnes israéliennes qui vivent en France (voire en Israël), croyantes ou pas, n'ont rien à voir avec le sionisme violent et prédateur de l'État d'Israël, avec lequel, d'ailleurs, elles ne sont souvent pas d'accord (voire dont elles souffrent des conséquences).

LE GRAIN DE SEL D'YVAN BALCHOY

J'avais envie de commenter cette rencontre à laquelle j'aurais participé avec gravité certes, car je ne crois pas être en communion de coeur avec tous ceux qui y participent.

J'ai repris ici l'invitation à y aller d'Alain car il exprimait mieux que j'aurais pu le faire ce que j'avais envie d'en dire.

C'est vrai que quand j'ai vu Alain Finkielrauth injurié par des gilets jaunes, non tant, m'a-t-il semblé , parce qu'il est juif mais plutôt à cause du flou de sa position, concernant le drame Palestinien (flou que je retrouve tout autant dans les actes de Monsieur Macron qui ne sont pas le reflet de ses paroles.) j'aurais aimé, en dépit de mes graves divergences d'idées avec ce philosophe qui n'est pas le mien, le rejoindre sur le trottoir et lui prendre la main pour me dissocier d'une haine qui ne peut rien construire de ce qu'elle aurait voulu  exprimé ?

Alain le sioniste n'est pas mon frère d'opinion, mais en fils du peuple élu, il reste à mes yeux, un représentant du peuple élu !

Yvan Balchoy

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article