Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Lina Ken

07-02-19-   LE DROIT "MADE IN USA" MONDIALISE : UNE NOUVELLE ARME DE L'IMPERIALISME (AL-AKHBAR)

Le droit made in USA mondialisé : une nouvelle arme de l’impérialisme. (Al-Akhbar)

Lina Kennouche

Depuis plusieurs années les Etats-Unis ont développés une arme de destruction massive , le droit tricoté par ultralibéraux qui gouvernent à Washington/Wall Street depuis des lustres. Ainsi, sous des prétextes le plus souvent inventé, du genre corruption ou aide au terrorisme, non respect des sanctions imposées aux autres pays par l'Amérique, des firmes du reste de la planètes peuvent être détruite, rackettées, interdites de business par la volonté des génies affairistes d'outre Atlantique. C'est par exemple la cas d'Airbus gravement menacé par cette offensive à laquelle l'Europe, bien sûr, prête le flanc.

La publication prochaine d’une liste qui allonge le nombre de personnalités et d’institutions libanaises visées par des mesures de rétorsions est attendue avec une grande perplexité. L’offensive juridique agressive dans le cadre de loi américaine de 2015 sur la prévention du financement international du Hezbollah (qui permet au Trésor américain d’imposer de sévères sanctions à toute institution financière étrangère facilitant des transactions pour le compte de l’organisation ou des entités listées) s’apparente de plus en plus, selon certains observateurs libanais, à un mandat américain sur les finances du Liban. Mais si cette arme politique explicitement tournée, au Liban, contre le Hezbollah dans le but d’accentuer les pressions sur sa base sociale n’a pas permis d’affaiblir une organisation profondément ancrée dans le tissu social libanais, elle reste néanmoins un puissant levier de dissuasion et de chantage.

La politique judiciaire extraterritoriale qui repose sur la double capacité des Etats-unis à contrôler les circuits financiers et d’information est, en effet, devenue le principal instrument de défense de leurs intérêts stratégiques. L‘entrée en vigueur, le 2 août dernier, du Cuntering America’s Adversaries Through Sanctions Act qui édicte des sanctions dépourvues de toute légitimité internationale contre la Russie, l’Iran et la Corée du Nord s’inscrit directement dans la bataille stratégique livrée par les Etats-unis pour le maintien de leur hégémonie globale.

Depuis l’adotion du Patriot Act en 2001 (dans le contexte de la lutte anti-terroriste) la machine de guerre judiciaire américaine a tourné à plein régime pour instaurer un état d’exception planétaire en subordonnant le droit aux intérêts nationaux de Washington. Le Foreign Account Tax Compliance Act (2010) conférant au FISC des pouvoirs extraterritoriaux marque un tournant décisif dans ce processus de « conversion du modèle de puissance » (selon l’expression de Hervé Juvin, président de l’Observatoire Eurogroup Consulting) qui repose sur la capacité à produire des normes et les imposer de manière universelle. Au centre de ce nouveau modèle stratégique, l’extraterritorialité du droit américain constitue une arme redoutable qui, en détruisant les principes d’intangibilité de la souveraineté et de territorialité des lois, frappe les intérêts contraires aux orientations de la politique américaine et conforte la domination de Washington dans les secteurs stratégiques.

https://www.legrandsoir.info/le-droit-made-in-usa-mondialise-une-nouvelle-arme-de-l-imperialisme-al-akhbar.html

Vous pourrez lire l'article intégral à l'adresse suivante :

https://www.legrandsoir.info/le-droit-made-in-usa-mondialise-une-nouvelle-arme-de-l-imperialisme-al-akhbar.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article