Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

L'horreur de l'Inquisition et du Califat Islamique
L'horreur de l'Inquisition et du Califat Islamique

L'horreur de l'Inquisition et du Califat Islamique

Je ne vous dirai pas la radio écoutée, ce matin parce que je suis hélas persuadé que la plupart d'entre elles comme parfois certaines autorités publiques sont susceptibles de tenir aussi des propos aussi excessifs.

Il s'agissait du sort à réserver aux français et françaises détenus par les Kurdes en Syrie ainsi qu'à  leurs enfants, risquant d'être mis en liberté par le départ des Américains du Kurdistan syrien.

Le journaliste que j'apprécie interrogeait un certain Kepper (?) spécialiste du monde arabe à ce propos.

Faut-il éviter à tout prix le retour de ces  fanatiques qui risque de pénaliser la populations française ?

 La grande majorité de l'opinion publique se demande où doivent être jugés les criminels occidentaux de l'Etat Islamique. 

Qui peut raisonnablement s'opposer à cette mesure de bon sens.

Devant le sort injuste réservé aux Kurdes qui ont pourtant joué un rôle prépondérant dans la chute de l'EI, l'emprisonnement des européens islamiques au Moyen Orient est loin d'être assuré ce qui risque de favoriser leur retour non contrôlé en France ou en Belgique, ce qui ne me semble pas acceptable.

Donc, quelles que soient les difficultés à emprisonner ces cent trente personnes (!) ou familles à un moment où nos prisons sont trop remplies de personnes qui ne devraient pas y être, certains "spécialistes" prédisent que ce ne sera pas possible ou que leur arrestation compromettrait l'équilibre social des prisons.

Quant aux enfants qui sont innocents par nature, toute autres solution que les rééduquer dans la liberté à l'humanité me semble à rejeter.

Voilà le bon sens ! mais, une certaine opinion publique liés à une partie du parti républicain...relayée partiellement par ce Monsieur Kepel ? et son interlocuteur m'a glacé d'effroi.

En effet un député  LR député et ce "spécialiste" du monde arabe ont parlé de cette autre solution relevant à assassiner ces personnes pour être sûr qu'elle ne rentrent pas en France, ajoutant que c'était déjà la politique de l'aviation américaine désireuse de tuer le plus possible  activistes et civils sur le territoire de l'Etat Islamique.

 Adopter une telle solution c'est presque donner raison à la fureurs de l'Etat islamique en imitant sa barbarie.

Les deux interlocuteurs radiophonique face à ce faux dilemme n'ont trouvé qu'un  "un peu excessif" ce proposition d'assassinat sans jugement.

Je regrette ce fléchissement dramatique des valeurs morales que nous croyons servir.

Oui, il faut accueillir enfants, femmes innocentes retenues au Kurdistan dans leur pays d'origine en France, faire élever éventuellement les enfants par leurs grands parents, mais juger sévèrement aussi hommes et femmes qui ont combattu et massacré au sein de l'Etat Islamique.

Les Nazis allemands ont été plus loin encore dans l'inhumain. Après la guerre, heureusement on n'a pas pensé aux solutions extrêmes que des politiciens soit-disant chrétiens, comme Bellami, préconisent en refusant tout rapatriement.

 On a puni les criminels nazis mais on a voulu aussi croire que le peuple allemand pouvait renaître à la démocratie avec ses voisins.

Le crime de l'Etat Islamique a été l'inhumanité qui est le contraire de la Foi qu'il prétendait servir. Pour notre part, soyons fidèle à l'héritage Judéo-Chrétien et au siècle des lumières qui se refusera toujours à massacrer au nom de l'homme, au nom  du Christ comme l'ont fait les impies de l'inquisition.

Je ne me présenterai pas comme un bon chrétien que je ne suis pas hélas mais je regrette qu'au nom de Jésus un leader politique refuse d'accorder à des français gravement défaillants la chance de changer de vie et de s'amender.

Yvan Balchoy

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article