Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

10-12-18-IL Y A CASSEUR ET CASSEUR, VOLEUR ET VOLEUR,  EN BAS ET EN HAUT DE  LA NATION ET DE L'ETAT

Le saviez-vous ?
87 hommes possèdent au total autant que la moitié de l’humanité.
Trois hommes possèdent autant que les 48 pays les plus pauvres.
En France, dix millions de personnes vivent avec moins de 900€ par mois.
En France, Bernard Arnault et Liliane Bettencourt possèdent davantage qu’un tiers des Français.
En France, les aides et exonérations aux entreprises représentaient 220 milliards d’euros en 2013, sans contrepartie puisqu’il y a toujours 6 millions de demandeurs d’emploi.
Le patron de TOTAL gagne chaque mois l’équivalent de 263 SMICS.

Face à ce constat, Gérard FILOCHE cherche la brèche pour qu’en France un mouvement comme Syriza ou Podemos émerge, et détaille ce qu’un tel mouvement devra mettre en place, redistribution des richesses, partage du travail, réduction du temps de travail.

Le mot CASSEUR est fort utilisé par le Parti en marche. Ce qui s'est passé les trois derniers dimanches à Paris mérite certainement cette appellation et tout ce qui permettra aux gilets jaunes de débarrasser leurs manifestations des casseurs sera bienvenu.

Cela dit je n'apprécie pas nombre d'arrestations faites par un service d'ordre,  outrepassant ses droits en interdisant des lunettes de protections, des masques à gaz ou des casques.

Ce ne sont pas des armes sous aucune définition, ce sont des protections souvent nécessaires face à des force de l'ordre qui gazent ou matraquent un peu vite des manifestants qui ne les menacaient pas mais sûrement les énervaient.

Tout le monde a pu voir hier un Gilet jaune seul à plus de 15 mètres de dizaines de policiers manifestant, comme il en avait le droit, son refus de la situation de tant de citoyens ne pouvant plus joindre les deux bouts, même en travaillant. Un policier excité et qui mérite plus qu'une réprimande, ce que sans doute n'arrivera pas !

Il y a des excités dans les gilets jaunes et il faut réagir devant leur véhémence mais il y a aussi des violents parmi les forces de l'ordres et des photos le prouvent parfois.

Montons plus haut. Quand un chef d'état, élu légitimement, j'en conviens, casse un droit du travail à partir d'une idéologie libérale porteuse de scandaleuses inégalités, quand il décide sans concertation de priver des millions de retraités d'une adaptation juste des pensions à une évolution du coût de la vie, due en partie à certaines de ces décisions, je trouve que ce Président est aussi à sa manière un casseur social, fait que je ne considère pas comme minime par rapport à ce qui s'est passé à Paris.

J'espère que ce soir, il n'essayera pas de s'en tirer avec ces faux fuyants qu'affectionne la droite quand on lui met sa m... devant son nez.

Sinon tôt ou tard l'insurrection, qui a ses lignes de justice et de noblesse repartira pour créer enfin une société plus juste où non seulement la misère est interdite, mais l'excès d'avoirs et de pouvoirs aussi !

 

Yvan Balchoy

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article