Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

11-11-18- LE DORMEUR DU VAL (ARTHUR RIMBAUD)

 

 

Arthur RIMBAUD
1854 - 1891

Le dormeur du val

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

https://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/arthur_rimbaud/le_dormeur_du_val

Heureusement l'idée de certains fonctionnaires d'exclure le peuple de Paris d'une manifestation centrée plus sur des chefs d'état que sur les héros de la guerre 14-18 les poilus et aussi leur adversaires issus eux aussi du peuple et  eux aussi pas toujours commandés par des chefs humanistes, a été abandonnée.

Je regrette que parmi les personnes qui ont serré les mains du Président de la République française figure un criminel de Tel Aviv qui ne présente pas le meilleur de son grand peuple.

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article