Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Portrait d'un poilu

Portrait d'un poilu

Je comprends que les militaires veuillent faire un hommage aux maréchaux pour glorifier le commandement, mais cela ne me semble peut-être pas légitime. Il faut commémorer et non pas glorifier cette boucherie de 14-18. On ne doit pas être fier de ce grand massacre. Ces chefs de l'armée ont fait plus de 1,4 million de morts. Leur stratégie a été mal conçue dès le début. 
Le vrai héros de cette guerre, c'est le Poilu dans sa tranchée, qui subit mais qui, par devoir, sort de cette tranchée pour défendre sa patrie. Le héros, c'est le «soldat inconnu», l'anonyme. Jean-Yves Le Naour, historien spécialiste de la première Guerre mondiale

 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/11/07/01016-20181107ARTFIG00317-hommage-a-petain-le-vrai-heros-de-cette-guerre-c-est-le-poilu-dans-sa-tranchee.php

 

n poilu dont les ossements ont été découverts en novembre 2016 a été inhumé mardi à la nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette (Pas-de-Calais).

Le soldat de 2e classe Louis Mion avait 22 ans lorsqu'il a été déclaré "mort pour la France" le 6 octobre 1914, à Annay-sous-Lens (Pas-de-Calais).

Les circonstances de sa mort ne sont cependant "pas connues", selon le ministère des Armées. "Il n'a laissé ni photo, ni descendance", dit-il. Cultivateur, il était le troisième enfant d'un couple d'aubergistes de Saint-Victor-de-Cessieu (Isère).

Ses ossements ont été découverts lors de fouilles départementales archéologiques à Annay, en même temps que sa plaque d'identité et quatre boutons d'uniforme.

L'ONAC (Office national des anciens combattants) a contacté sa famille, qui a souhaité son inhumation. Son petit-neveu, Denis Mion, est le président du Souvenir français.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article