Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

UN enfant de Gaza assassiné par la "démocratie" sioniste

UN enfant de Gaza assassiné par la "démocratie" sioniste

Human Rights watch, organisation d'origine américaine critique  le recours trop fréquent à la torture ou à des vexation inadmissibles pour les Palestiniens trop critiques ou soupçonnes de trahison.

L'organisme HRW, semble objectif a dénoncer les atteintes aux droits de l'homme un peu partout sur la terre et particulièrement vis à vis d'Israël. Je l'ai vérifié personnellement.

Certes les Palestiniens en Israël en Cisjordanie occupée (donc à Jérusalem Est) et surtout à Gaza  souffrent non seulement un apartheid digne, en pire peut-être de ce qui se passait en Afrique du Sud mais il ne fait pas oublier toutes les persécutions parfois sanglantes qu'ils ont vécues lors de la naissance de l'Etat d'Israël, massacres teintés de génocide, vol de terre, destruction de villages, obligation de s'exiler à l'étranger pour sauver leur vie. Aujourd'hui le vol des terres reste la politique du gouvernement d'extrême droite qui transforme peu à peu Israël en un pays d'extrême droite et d'apartheid.

Cette  vie plus que difficile peut expliquer la rigueur des services de sécurité dans les rares endroits où une sorte autonomie Palestinienne existe.

Je peux comprendre qu'à Gaza, celui qui est convaincu ou hélas seulement soupçonné de connivence avec les sionistes soit jugés sévèrement, encore que je condamne en Palestine, comme en Israël et partout dans le monde la torture ainsi que la peine de mort officielle ou réelle qui reste partout un crime.

Même si la haine résultant de la torture sociale qu'est leur vie quotidienne peut expliquer des mauvais traitements contre ceux qui trahissent ou seulement critiquent les autorités officielles à Gaza et dans le territoire reconnus comme étant sous l'autorité Palestinienne, je ne pourrai jamais l'absoudre. 

Si on peut comprendre la rigueur de la justice du Fatah ou du Hamas à Gaza, il est de son honneur et même de son intérêt vital de ne pas imiter les pratiques  sionistes qui assassines et torturent souvent sans même inculpation officielle, car ces pratiquent,saliraient la cause Palestinienne.

Pour terminer cet article. Sur la chaîne LCI, qui trouve équitable d'opposer  souvent quatre journalistes "libéraux" ou "figaristes" d'esprit à un malheureux représentant d'un presse teintée de gauche, j'ai entendu à propos des tortures pratiquées en Cisjordanie et en Palestine, comme en Israêl d'ailleurs, un des intervenants  qui n'a pas hésité à proposer qu'on supprime tout aide aux Palestiniens tant que ces actes répréhensibles persistent.

On venait de dire que ces actes existaient en Israël, pays aidé en Euros (au point qu'on l'intègre  douteusement en matière sportive et radiophonique ) et personne sur LCI n'a proposé d'arrêter les fournitures d'armes et le maintien d'accords internationaux avec cet état apartheidiste comme on l'avait fait avec succès en Afrique du Sud.

Mais vis à vis  des deux trois "oasis" où existe une mini autorité Palestinienne et où, aucune vie sociale n'est possible sans aide de l'extérieur, ce journaliste propos la cessation d'une aide qui frappera des civils, des enfants.

C'est ce qu'a fait, aux USA,  l'asocial TRUMP, pas même élu par la majorité de ses concitoyens qui veut aujourd'hui combattre une troupe de civils désarmés avec une armée digne en nombre de l'Afghanistan, c'est ce que  propose un ou des journalistes puristes quand il s'agit de Palestiniens, laxistes quand il s'agit d'Israël.

Oui, je souhaite, je demande et j'exige que les Palestiniens aussi respectent les droits de l'homme et se voient respecté les leurs mais jamais je ne mettrai leur vie si pénible en danger par un chantage aussi honteux que partial.

Yvan Balchoy

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article