Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

12-10-18- LETTRE OUVERTE A MA MÈRE (GILLES MARTIN)
12-10-18- LETTRE OUVERTE A MA MÈRE (GILLES MARTIN)

Lettre ouverte à ma mère,

Maman,
J’ai appris depuis quelques mois déjà que tu avais décidé de te présenter aux élections lors du scrutin communal de dimanche prochain sur la liste d’Ecolo
Je ne t’en parle pas souvent mais tu connais mon attachement à Warneton.
Dans ma formation culturelle et sociale, je dois énormément à mon village. Sa campagne, la Lys surtout, m’ont donné le goût de la poésie et l’amour de la nature. Le passé de ma petite «ville» m’a donné le goût de l’histoire et j’ai bien entendu aussi une tendresse particulière pour notre patois et souvent à Bruxelles quand je m’emporte dans des débats, rejaillit dans mes intonations l’accent familier de notre coin même si je sais que cela t’énerve quand je place l’un ou l’autre mot de patois dans nos conversations.
Tu te souviens, quand j’étais gosse dans le quartier du «dépôt» de mes grands-parents , il y avait le sifflet de la Jatte et les ouvriers sortaient pour le pause midi, le va et vient des travailleurs m’éveillait à la société, au travail…et de cette nostalgie, je garde un amour immense pour les travailleurs, les gens quoi.
Il y avait aussi le «bon fermier» une petite épicerie de quartier qui rassemblait les habitants et grâce à ça, on allait pas pour un oui ou un non dans un super marché en bagnole. J’y ai compris l’importance du petit commerce local, des cycles cours, de la vie de quartier qu’il faut défendre et réhabiliter.

Bien que vivant à Bruxelles, ta candidature m’oblige à être très attentif au scrutin de dimanche. Tu sais qu’aux élections provinciales, on pourra voter pour le PTB à Comines-Warneton
Tu te souviens de mon ami et camarade de toujours Xavier Pottillius ? Mais si, souviens-toi, Xavier et moi on étaient déjà candidats pour le PTB aux élections à Comines dans les années 90. C’est dire que son engagement politique ne date pas d’hier. Si j’étais encore domicilié dans mon coin, je voterai pour lui bien sûr.
Mais pour les communales, je suis bien obligé de faire parler mon cœur et comme il n’y a pas de liste PTB à Warneton, en plus, c’est plus facile.

Si je t’écris cette lettre aujourd’hui, c’est te dire à quel point je suis fière de ta candidature.
Je trouve tellement courageux de s’engager et de se mouiller dans un monde comme le nôtre. C’est formidable de ne plus se contenter d’être un témoin mais de vouloir devenir un acteur engagé dans la cité.
Bien sûr, je ne suis pas d’accord avec toutes les idées d’ Ecolo mais je dois bien admettre que des gens comme Philippe Mouton et Patrick Matonmontrent un investissement extraordinaire pour l'entité de Comines-Warneton : l'environnement, l'emploi local, la biodiversité tout en restant très sensible à la question sociale.
Quand je lis sur le site de la rtbf les maux qui affectent Warneton à savoir «Nuisances des usines d’agroalimentaire, pollutions industrielles, porcheries industrielles engendrant l' ammoniac dans l’air, nitrates dans les eaux profondes, charrois en centre ville, travaux sans permis, retombées insuffisantes en emplois locaux.» Cela me révolte.
Lors de mes balades à vélo le long de la Lys, j’ai vu la rivière et ses paysages être abîmés par une usine de pommes de terre qui y balance ses eaux empoisonnées sans aucun scrupule.
Certains diront qu’il est bien égoïste de ma part de défendre des paysages et la beauté d’un site quand on peut créer des emplois…
Des emplois, d’accord, mais à quel prix?
Mes camarades dont Xavier m’ont parlé des conditions de travail au sein de l’usine Clarebout. Faut-il rappeler que des gens y ont perdu la vie comme au 19ème siècle. Et ce n’est que la pointe de l’iceberg...
Peut-on créer des emplois à n’importe quel prix, sans ce soucier des conditions de travail et de l’environnement?
Poser la question, c’est y répondre.
Je sais que beaucoup de choses te révoltent, alors je te souhaite beaucoup de succès dans ta campagne ainsi que de beaux résultats ce dimanche 14 octobre pour l'ensemble des gens vraiment à gauche dans notre pays.

Ton fils, Gilles (MARTIN)

Marquita Bouckenooghe

Gilles dans les circonstances rencontrées par ta Maman et que je connais moi  à Mouscron, aussi j'aurais été fier si quelqu'un de ma famille avait choisi de devenir acteur engagé dans sa cité pour y maintenir la beauté de vivre malgré tout.

Il y a pas mal d'années à un moment où je me posais le choix de rallier le PTB, j'ai rencontré Gilles Martin et je n'oublierai jamais sa réflexion si juste sur l'U.R.S.S; qui a achevé de me convaincre.

"Tu sais Jean Pierre, c'est la première fois que des hommes du peuple ont tenté d'édfier une société dont le profit n'était pas le moteur. N'oublie pas combien de tentatives ont été tentées depuis la Renaissance pour édifier nos sociétés industrielles et avec tant de gâchis pour les travailleurs. L'URSS c'est le premier essai de créer une société sans classe dans un monde presque totalement hostile et qui a tout fait pour qu'échoue l'essai. 

Pour cette première tentative je trouve que c'est un résultat remarquable et, crois-moi, ce ne sera pas le dernier.".

Bien sûr, je retranscris ici mon souvenir d'une réponse qui m'a convaincu et me convainc encore d'autant plus que l'Union soviétique, à l'opposé de ce que fit le  minable Eltsine, détruisant une institution  internationaliste et démocratique sans le concours de son peuple après la trahison du triste Gorbatchev n'était nullement bâti sur un modèle nationaliste, même si la Russe en était une part essentielle.

Rien n’empêcherait aujourd'hui un ou plusieurs autres pays d’édifier une nouvelle union des soviet n'importe où sur la terre pourvu qu'elle rejette la recherche du profit avant tout en la remplaçant par" tout le pouvoir aux travailleurs."

Je suis persuadé que cette nouvelle Union soviétique , crée par de vrais travailleurs et désireux de construire une société sans classe comme Marx nous y a incité en la prédisant, verra le jour, sans doute  longtemps après moi.

Peu importe, l'avenir de l'humanité est et sera  communiste et c'est ainsi que l'Humanité réalisera pleinement son destin.

Yvan Balchoy

 

.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article