Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Hier France 24 en rappelant les événement de la Côte d'Ivoire nous a rafraîchi la mémoire concernant la lutte implacable et criminelle que se sont portés Ouattara et Gbagbo se disant l'un et l'autre vainqueurs d'une élection qui ne fut pas honnête de part et d'autre.

En fait c'est la France et non le peuple d la Côte d'Ivoire qui a choisi le vainqueur de cette élection.

Devinez, ce n'est pas difficile, de qui était ce méchant tout de passe passe sinon du doucâre et apparemment humoristique Sarko (lors de ses interview à la Télé) mais aussi le vrai Sarkosy responsable de la mort de beaucoup d'Africains en Libye et Côte d'Ivoire.

C'est lui qui sans doute avec Gbagbo et Ouattara devrait être présentés à la Cour Internationale comme instigateur de deux guerres qui derrières de paravents humanistes cachaient une volonté de se débarrasser d'un chef d'état qui l'avait sans doute secrètement aidé et pour rendre service à un de ses amis de toujours Ouattara devenu par ses soins et non par la volonté du peuple de Côte d'Ivoire président de la République.

 

Hier France 24 a très clairement montré le rôle détestable qu'à joué Sarkozy dans ses deux conflits qu'il n'a peut-être pas complètement organisés mais dont il tisonné honteusement l'incendie qui a causé des milliers de victimes.

Sarkosy ne fut pas un président honnête ni sa gouvernance africaine exemplaire, tout le contraire !

. Alors qu'un migrant qui vole une pomme à la devanture d'un magasin risque gros, lui qui a brassé et touché  des millions au provocant tant de pertes humaine devrait être jugé pour ce qu'il a fait en Libye et en Côte d'Ivoire.

 Dans ce pays c'est vrai que le sang injuste a coulé dans et par les deux camps. Mais bien sûr Sarkosy a préféré  appuyer inconditionnellement  son ami de toujours en écrasant, à coup de munitions françaises,  l'ennemi de celui-ci aussi coupable que celui qu'il a reconnu comme président légitimement élu du pays.

Oui il y a une grande différence entre ce président apparemment brillant réellement  moralement vermoulu  et François Hollande maladroit dans sa gouvernance mais, mis à part des assassinats ciblés inacceptables, plus honnête.

Je ne crois pas que la prison résout tout dans ce genre d'injustices passées mais qu'au moins l'histoire révèle la noirceur d'un homme politique que beaucoup de français croient encore honnête contre toute raison car dans son cas,  même  l'adage "La fin justifie les moyens"ne s'applique en rien.

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article