Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Gaza : Les assassins continuent à tuer des manifestants non armés (CAPJPO)

 

Deux morts et 220 blessés ce vendredi 3 août lors de la 19ème marche du retour à Gaza.

Ce bilan provisoire et ces photos nous sont transmis par Ziad Medoukh, en direct de Gaza.

"Plus de 7.000 Palestiniens de Gaza se sont rassemblés en masse ce vendredi 3 août 2018 pour la dix-neuvième semaine de la grande « Marche du retour » sur les frontières-le vendredi des martyrs de Jérusalem - dans une initiative non-violente afin de montrer l’attachement des Palestiniens à leur terre, que le droit au retour est sacré pour tout le peuple palestinien, et pour exiger la levée du blocus israélien inhumain sur la bande de Gaza."

Et une fois de plus l’armée d’occupation a tiré à balle réelles sur des manifestants qui ne font que réclamer leurs droits.

Boycott Israel !

Attention à ce que vous achetez !

22 enfants palestiniens tués par Israël en trois mois (CAPJP

 

Voici leurs noms et leurs visages. "Nous ne les oublierons pas", annonce Defense Children International (DCI), dont la section Palestine défend depuis 25 ans les enfants Palestiniens arrêtés, détenus, et torturés par Israël.

DCI est l’ONG qui a fait déposer au parlement américain un projet de loi (H.R. 4391) qui demande que l’argent versé par les USA à Israel ne serve pas à torturer des enfants et à leur infliger des traitements cruels et dégradants.

Ce projet de loi déposé en novembre dernier par la la députée républicaine Betty McCollum, est désormais soutenu par 29 congressistes américains.

L’ONG rappelle qu’Israel est seul pays au monde à traduire devant des tribunaux militaires 700 enfants par an. Et que 3 enfants palestiniens sur 4 arrêtés par Israel sont soumis à de mauvais traitements.

DCI a également lancé une campagne sur la situation des enfants palestiniens de Jérusalem-Est, qui font les frais d’une politique discriminatoire, avec des classes surchargées, des ordures dans les rues qui ne sont pas ramassées par la municipalité, et des services publics déficients à tous points de vue.

Ces enfants vivent en outre dans la peur constante que leur statut de "résidents" leur soit ôté, et d’être déportés. Véritable épée de Damoclès au-dessus de la tête de tous les Palestiniens de Jérusalem-Est, ce statut est surréaliste, quand on sait que les habitants de Jérusalem-Est y sont enracinés depuis bien avant la création de l’Etat d’israel.

Et malgré cela, Israel a révoqué supprimé ce statut à 14.595 Palestiniens de Jérusalem-Est entre 1967 et 2016, sans parler des 35 % de cette partie de la ville confisqués et donnés à des colons israéliens. Israel n’alloue que 13 % de Jérusalem-Est pour le logement des Palestiniens, dont les maisons sont par ailleurs régulièrement démolies, et leurs habitants jetés à la rue !

De plus, le nombre d’enfants palestiniens de Jérusalem-Est arrêtés et incarcérés par Israel ne cesse d’augmenter. Arrestations au milieu de la nuit, à leur domicile, interrogatoires en l’absence de parents et d’avocats, violences et transferts.

C’est pourquoi DCI a lancé une campagne auprès de l’Union Européenne et des Nations Unies pour qu’elles se saisissent de ce dossier, et demandent des comptes à Israel sur cette inégalité institutionnalisée depuis l’annexion unilatérale et illégale de Jérusalem en 1967.

Avec le transfert de l’ambassade étatsunienne de Tel Aviv à Jérusalem, la situation de non droit ne peut qu’empirer pour ces enfants, souligne DCI, qui a lancé la pétition suivante :

http://www.theotherjerusalem.org/petition?recruiter_id=39717

Pour soutenir financièrement Defense Children Intarnational et son action en faveur des droits des enfants Palestiniens : www.dci-palestine.org - +972.2.242.7530 - +972.54.558.3985

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

CAPJPO-EuroPalestine

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article