Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

P R O M E S S E   S A N S   A L L I A N C E


Je ne te promets pas d'être un toutou
Toujours à tes genoux ;
Mais je te promets de bondir du bout du monde
Pour te faire un coin d'ombre.

Je ne te promets pas mon nom,
Le tien est si joli à sa façon;
Mais je te promets de faire
Mordre la poussière
A qui, manant ou roy,
Se permettrait de se moquer de toi.

Je ne te promets pas d'être ton enfant gâté
Ni de ronfler,  chaque nuit,  à tes côtés;
Je voudrais que chacune de nos rencontres
Devienne un nouveau merveilleux conte.

Je ne te promets pas d'être un mari jaloux
De tes amis qui sont si doux;
Mais gare à celui-là !
Qui voudrait me séparer de toi !

Je ne te promets pas ma liberté
ni n'exige la tienne.
A dire vrai
Que serions-nous sans elle ?
Mais je te promets de te donner, ma foi,
Tout le meilleur de moi.

Je ne te promets pas une éternité au rabais,
Où l'on se côtoie sans attrait ? Chaque seconde que je vivrai avec toi,
Sera festin de joie.

A la fin de ma vie,
J'aimerais que tu sois là

Comme la première amie,
Comme le dernier émoi.
Et si c'était à toi de partir,
Je voudrais tendrement te tenir.

Nous n'aurons en nous quittant
Que nos mains nues
Et nos sous-entendus
pour nous prouver notre attachement.
Qu'importe, puisque notre dernière seconde,
Durera jusque la fin du monde.


Yvan Balchoy
1988

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article