Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Comme Pamphille salue la déesse venus et l'incite d'ouyr ses prieres.


Unica spes vite nostre venus inclita salve
Que facis imperio cuncta subire tuo

Salut a toy venus haulte princesse
Nostre salut nostre espoir nostre adresse
Qui tous humains peulz regir et conduire
Tu peulz par droit comme dame et maistresse
Tout gouverner et par ta grant noblesse
Toutes choses submettre a ton empire.
Le seul espoir tu es de nostre vie
Et des plus grans requiers estre servie
Comme droit est car tu es souveraine
Throsne d'honneur de beaulté la fontaine
Medecine des povres langoreux
Et pour ce cas chascun jour de sepmaine
Salut te doit tout loyal amoureux.

Quam timet alta ducum seruitque potentia regum.
Supplicibus votis tu pia parce meis

Tu es celle chastellaine une fois
Que sert et craint la puissance des roys
Des ducz aussi qui te rendent hommaige
Les plus vaillans a tout leurs grans arrois
Comme je voy clerement et congnois
Par chascun jour viennent a ton seruaige
Tu es celle qui sans quelque rigueur
Les ostes hors de peine et de langueur
Si vien a toy pour faire mon devoir
Te suppliant que vueilles recevoir
Les simples veux qu'il fault que je te face.
Car pour certain je puis veoir et sçavoir
Si n'est par toy que je n'auray point grace

Ne sis dura michi precibus que resistere noli

Ne me soyes point de dure maniere
Ne resister a ma simple priere
Vueilles aussi en ma necessité
Esperance j'ay en toy singuliere
Fay donc cella qu'il fault que je requiere
Pouoir en as et seulle auctorité
Tu le me peulz doulcement accorder
Pas grans choses ne te vien demande

https://www.poesies.net/anonymelivredamour.txt

LIVRE D'aMOUR (ANONYME DU XV ème siecle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article