Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Compte-rendu de la manifestation pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah à Lannemezan

Malheureusement, nous avons encore dû nous déplacer cette année devant la prison de Lannemezan pour soutenir notre Camarade Georges Ibrahim Abdallah et exiger sa libération. Encore une année de plus derrière les barreaux, la 32ème.

 

Un beau cortège, bien dynamique et coloré, emmené par le CRI (Collectif Rouge Internationaliste) auquel le Bloc Rouge participe.

 

Nombre de slogans ont résonné jusqu'à l'intérieur de la prison où Georges et plusieurs militants basques sont toujours détenus. Quelques feux d'artifices ont également réussi à franchir les murs.

 

"Il est de nos luttes, nous sommes de son combat, libérez Georges Abdallah !" "Vive la lutte armée du peuple palestinien !" "Gloire aux petits enfants qui avec leurs pierres chassent les colons !" "Vive la solidarité internationale des peuples !" ont été parmi les slogans scandés.

 

Nous continuerons bien évidemment à nous impliquer dans la campagne pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah et nous ferons tout pour qu'elle dure le moins longtemps possible !

 

L'intervention du Bloc Rouge :

 

Nous sommes de nouveau ici, à Lannemezan, pour affirmer une fois de plus notre soutien au Camarade Georges Ibrahim Abdallah et à la lutte du peuple palestinien.

 

Si notre Camarade n'a toujours pas été libéré, ce n'est pas parce qu'il a été condamné par la justice ; nombre de peines ne sont pas effectuées jusqu'au bout. C'est parce qu'il n'a jamais renié son combat, son engagement et son identité de communiste ayant pris les armes pour lutter pour la libération de la Palestine et contre l'invasion de son pays, le Liban, par l'armée sioniste.

 

La justice et la prison sont là pour casser la détermination des révolutionnaires, pour tenter de faire oublier leur combat en l'enfermant dans les geôles. Mais avec Georges, ça ne marche pas ! On ne peut pas enfermer une lutte, pas plus qu'on ne peut enfermer une idéologie.  

 

Georges est peut être derrière les murs, mais son combat est bel et bien vivant. En Palestine notamment, le peuple le démontre tous les jours en résistant à l’occupant sioniste. L'internationalisme de Georges est vivant dans les combats révolutionnaires menés tout autour de la planète, de l'Inde au Kurdistan, en passant par la Turquie et les Philippines. Et bien évidemment, au cœur de la bête même, dans les pays impérialistes.

 

Et partout c'est la même réponse de la bourgeoisie et de ses chiens de garde. Répression, arrestations, tortures, exécutions. Cet ennemi est le même pour le prolétariat et les peuples opprimés du monde entier. C'est la bourgeoisie impérialiste et ses chiens de garde. C'est donc dans une unité avec nos frères et sœurs de classe de tous les pays que nous prenons entre nos mains le combat de Georges Ibrahim Abdallah, le combat de la classe ouvrière internationale et de tous les peuples opprimés.

 

Ainsi lutter pour la libération de Georges Abdallah, c'est avant tout mener la même lutte que lui : soutenir la lutte de libération nationale palestinienne qui passe nécessairement par la lutte armée, combattre l'impérialisme par tous les moyens nécessaires et lutter contre le capitalisme pour ouvrir la voie au socialisme. Nous nous battons pour faire sortir toutes les prisonnières et tous les prisonniers révolutionnaires de prison car ils sont nos camarades dans la lutte révolutionnaire et que cette lutte ils continuent de la mener de l'intérieur comme ils l'ont mené avant de l'extérieur des prisons.

 

Vive l'internationalisme prolétarien !
A bas l'impérialisme et ses chiens de garde !
A bas le sionisme !
Palestine vivra, Palestine vaincra !
Libérez Georges Abdallah !

 

 

 

Compte-rendu de la manifestation pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah à Lannemezan
Compte-rendu de la manifestation pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah à Lannemezan
Compte-rendu de la manifestation pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah à Lannemezan
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article