Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

17-10-20- HIER SOIR A LA RTBF, UNE VOIX ANONYME ET  LÂCHE PRESENTE LA BATAILLE DE STALINGRAD COMME UNE LUTTE ENTRE DEUX TOTALITARISMES ! COMMENT S'EN ETONNER QUAND NOTRE GOUVERNEMENT, VEROLE PAR LA N.VA,  FAIT LA CHASSE AUX MIGRANTS

Oui, hier j'ai perçu pour ma part le mépris que ressentait ce pseudo journaliste sur la RTBF , certes en reconnaissait que Stalingrad avait été le tout début de la fin pour les Nazis.

Mais ce méprisable journaliste ne fit dans ce combat au corps à corps qu'une lutte titanesque entre deux totalitarismes, le rouge et le noir sans doute à ses yeux en mettant ainsi sur le même pid l'agresseur et l'agressé, comme le même occident le fait aujourd'hui face au duel fratricide qui oppose Israéliens et Palestiniens.

Nous pensons naïvement que le monde capitaliste est elui de la démocratie. En considérant que le profit est le moteur le plus puissant du progrès, cette idéologie malsaine, qui se croit à ort hrétienne, ne peut engrenage qu'une monde conflit, d'injustice et d'inégalités bref tout le contraire de la devise que la France doit à sa grande révolution.

A stalingrad une ville héroïque s'est dressée contre une meute de criminels  fusillant impitoyablement  les russes de confession israélite, considérées par le Führer, comme une sous-rae détestable mais aussi les russes attachés au communisme qui avait  pour tort de tenter pour la première fois  de fonder une société  non dirigée par le profit et l'exploitation de l'homme par l'homme.

Rappelons à journaliste calomniant l'Union soviétique qu'en 1945, les Etats-Unis n'ont pas shésité à lancer sur le Japon, deux bombes atomiques tuant plus de 200 000 personnes en quelques seondes, des soldats certes mais surtout des civils innocents, des bébés alors qu'une simple démonstration maritime de la puissance de la bombe aurait eu sans doute le même effet.

Oui, ce n'est pas un hasard si à Stalingrad, une société, autrement constituée de riches opresseurs et de pauvres exploités est venue à bout de la force brutale la plus vigoureuse du monde. Quoi que pense nos medias gangrenés par la publicité venue de l'autre côté de la mer, en moutant pour leur Patrie quiétaient pour eux plus qu'un joli mot nombreux ceux qui proclamaient le nom de celui quiétait à la tête de leur peuple Staline, qui dans sa lutte contre le Nazisme fut un géant.

Oui, aujourd'hui encore, j'aime dire merci au peuple soviétique et à la grande ville que fut Stalingrad, aujourd'hui Vologograd grâce à je dois  beaucoup de ce qui fait le charme de ma vie.

 

Yvan Balchoy

Je vous conseille de consulter l'adresse suivante :

https://francais.rt.com/opinions/38244-sacrifice-peuple-russe-seconde-guerre-mondiale-ne-doit-jamais-etre-oublie

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article