Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

L'affaire du professeur Abdelkader Hakkou, maltraité à son arrivée en Belgique, est la pointe de l'iceberg des mesures sécuritaires anti-démocratiques prises par les autorités belges au mépris des pratiques démocratiques les plus élémentaires. Car la conclusion est limpide: si le professeur Hakkou a été malmené, que doit être le sort pour des personnes ordinaires venant d'un pays du tiers-monde.
Le recteur de l'ULB, Yvon Englert a déclaré: " Ce n'est pas la première fois non plus (qu'un membre invité) est arrêté à la frontière (...) Je désapprouve ce climat qui bloque l'université dans sa vision universaliste (...) et qui donne une image négative de la Belgique (...) Il faut se réveiller." 
Je ne peux qu'ajouter: "Je désapprouve les mesures anti-démocratiques sécuritaires, prises par mon pays à l'encontre de gens qui ne ressemblent pas à Théo Francken et à ses amis ou qui ne sont pas ultra-riches comme les potentats saoudiens"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article